10 janvier 2019
Le député Jean-Bernard Émond planifie des rencontres pour des dossiers locaux
Par: Jean-Philippe Morin

Jean-Bernard Émond se dit fier de ce qu'il a accompli dans les 100 premiers jours de son mandat. Photo gracieuseté

Dans les 100 premiers jours de son mandat, le député de Richelieu, Jean-Bernard Émond, a planifié une cinquantaine de rencontres avec des élus municipaux, organismes et entrepreneurs afin de faire cheminer plusieurs dossiers locaux.

Il veut ainsi respecter ses engagements électoraux, notamment en ce qui a trait au soutien des aidants naturels, au projet de surface de jeu synthétique à Sorel-Tracy, à la décentralisation de la gouvernance du CISSS de la Montérégie-Est et à la réalisation d’une étude complète sur le transport dans la région.

« Nous avons donc amorcé notre travail de façon proactive et j’ai bien l’intention de poursuivre dans la même lignée pour les quatre prochaines années », a déclaré le député de Richelieu, qui apprivoise également son nouveau rôle d’adjoint parlementaire du ministre de l’Éducation et de l’Enseignement supérieur, pour le volet formation professionnelle pour le gouvernement de François Legault.

M. Émond se dit aussi fier du bilan de son parti, la CAQ, qui a déposé quatre projets de loi, notamment pour renforcer l’indépendance de l’UPAC et de la SQ, pour porter l’âge légal de consommation du cannabis à 21 ans, ainsi que pour réduire et uniformiser le taux de taxe scolaire.

« Nous avons aussi annoncé une bonification de l’allocation familiale pour les 2e et 3e enfants, un gel de l’indexation de la taxe famille, un nouveau crédit d’impôt pour les aînés à faible revenu, une injection de près de 21 M$ de plus dans le programme de rabais à l’achat d’un véhicule électrique, ainsi que des investissements de près de 1,5 G $, d’ici 2023, pour venir en aide aux personnes vulnérables », conclut-il.

image