2 février 2016
Le déneigement coûte toujours plus cher à Sorel-Tracy
Par: Louise Grégoire-Racicot

La Ville de Sorel-Tracy a diminué de 2012 à 2014 ses coûts de déneigement, mais ils demeurent plus élevés que ceux de plusieurs municipalités.

Publicité
Activer le son

C’est ce que révèlent des données tirées des indicateurs de gestion déposés en 2015, au ministère des Affaires municipales et de l’Occupation du territoire (MAMOT).

« Il est difficile de comparer ces coûts de déneigement car tout est dans la façon dont les coûts qu’on y attribue sont intégrés dans ces indicateurs », note David Gagné, directeur des Travaux publics à la Ville de Sorel-Tracy. Ce qui crée des disparités importantes entre les municipalités, poursuit-il.

Quant au MAMOT, il notait en 2013 que le coût d’enlèvement de la neige par kilomètre de voie était plus élevé dans les grandes villes que dans celles de 10 000 à 24 999 habitants.

Quand on compare les données de Sorel-Tracy à celles de Boucherville, Sainte-Julie et Vaudreuil-Dorion dont les populations varient 30 000 à 41 000 habitants de 2012 à 2014, on constate qu’il en coûte toujours plus cher de déneiger les rues et trottoirs de Sorel-Tracy, au kilomètre, mais pas si on établit les coûts per capita, comme en témoigne les tableaux ci-dessous.

À Boucherville, pour 155 kilomètres de plus à déneiger, les coûts sont de 139$ du kilomètre en moins. Mais cet écart tend à s’atténuer, puisqu’en 2012 et 2013, il était plutôt de 309$ et 762$. Si on compare avec Vaudreuil-Dorion, qui ne présente que 38,22 kilomètres de moins à nettoyer, l’écart des coûts s’agrandit en défaveur de Sorel-Tracy, chaque année.

Par ailleurs avec la ville de Sainte-Julie, plus petite, les écarts de coûts varient beaucoup, atteignant 4900$ du kilomètre en défaveur de Sorel-Tracy en 2014. Il est intéressant de voir que ce coût per capita a diminué de près de 25% entre 2012 et 2014. Ce qui n’est nullement le cas de Boucherville.

Pourquoi de telles différences?

Tout dépend, explique M. Gagné, de la façon dont on déneige. « Dans plusieurs secteurs moins densément peuplés, on souffle ici la neige sur les terrains. »

« Au centre-ville, sur 17,5 km, on ramasse la neige. On dégage aussi les bornes-fontaines, des stationnements municipaux, l’accès aux édifices municipaux et les stations de pompage, comme on porte attention aux approches des écoles. »

Bien sûr, les coûts augmentent également si les 30 cols bleus affectés l’hiver au déneigement (leurs salaires y sont comptabilisés) travaillent lors de congés fériés ou de fin de semaine ou en temps supplémentaires..

L’objectif est toujours de contrôler les coûts, reconnaît-il. On diminue parfois le sel pour appliquer des abrasifs, par exemple. On ne déblaie plus dans les quartiers qu’un trottoir sur deux.

Chaque ville a ses façons propres de procéder

Sorel-Tracy, Boucherville, Sainte-Julie et Vaudreuil-Dorion déneigent différemment leurs rues et trottoirs. Ce qui explique certes les différences de coûts qu’elles consacrent à ce poste. Mais on ne connaît pas dans le détail les ententes signées avec des entreprises à qui elles confient leur déneigement.

Alors qu’à Vaudreuil-Dorion, les cols bleus déneigent les stationnements des bâtiments de la ville et des passages piétonniers dans les parcs, le reste est confié à des entrepreneurs. À Sainte-Julie, ils y sont affectés dans certains secteurs. La particularité de Sorel-Tracy, c’est que les 30 cols bleus de la ville sont affectés au déneigement du centre-ville notamment.

À Vaudreuil-Dorion, la majorité des trottoirs sont déneigés (47,77 km) alors qu’à Sorel-Tracy, on enlève la neige sur un seul côté de la rue dans les quartiers résidentiels.

À Boucherville, 40% des trottoirs sont déneigés. Les accès commerciaux, ceux du réseau artériel, les corridors scolaires et les sentiers multifonctionnels le sont aussi. À Sainte-Julie, 99,9% des trottoirs piétonniers et des pistes cyclables hors rue sont déneigés.

Pour ce qui est de souffler la neige sur les propriétés privées, Vaudreuil-Dorion, tout comme Sorel-Tracy, le fait partout où c’est possible, alors que Sainte-Julie amasse 25% de la neige tombée et la fait transporter vers un site de neiges usées.

À Boucherville, peu de neige est soufflée sur les gazons. 95% de la neige est transportée au site de neiges usées. Alors qu’à Sainte-Julie, seulement 25% de la neige y est déposée.

Aucune de ces villes n’anticipe de hausses importantes en 2016.

Se comparer

Année

Ville

Population

Km

Coût total

Coût/km

Coût/personne

2014

Boucherville

41 490

633,5

4 304 523$

6795$

106,31$

2014

Sainte-Julie

30 137

333,76

876 719$

2027$

29,09$

2014

Vaudreuil-Dorion

36 718

439,60

1 799 949$

4095$

49,02$

2014

Sorel-Tracy

34 906

477,82

2 109 566$

6934$

60,44$

2013

Boucherville

41 490

633,5

4 392 768$

4415$

105,88$

2013

Sainte-Julie

30 137

333,76

950 362$

2847$

31,53$

2013

Vaudreuil-Dorion

36 718

439,60

2 261 179$

4095$

61,58$

2013

Sorel-Tracy

34 906

477,17

2 731 627$

5724$

78,26$

2012

Boucherville

41 490

633,5

3 305 627$

5218$

79,67$

2012

Sainte-Julie

30 137

333,76

850 707$

2549$

28,23$

2012

Vaudreuil-Dorion

36 718

439,60

2 278 982$

5211$

62,07$

2012

Sorel-Tracy

34 906

477,17

2 848 695$

5980$

81,61$

image