31 août 2015
Le conseiller Yannick Joyal quitte l’équipe du maire Pothier
Par: Julie Lambert
Le maire Claude Pothier. | Philippe Manning - Maître photographe agréé

Le maire Claude Pothier. | Philippe Manning - Maître photographe agréé

Le conseiller Yannick Joyal. | © 2013 NathB photographe - tous droits réservés - www.nathb.ca

Le conseiller Yannick Joyal. | © 2013 NathB photographe - tous droits réservés - www.nathb.ca

Le conseiller de Saint-Roch-de-Richelieu, Yannick Joyal, a quitté l’équipe du maire Claude Pothier en raison de divergences d’opinions dans différents dossiers de la municipalité.

Il avait été approché par l’équipe de M. Pothier lors de la dernière élection municipale en 2013. Il a annoncé sa décision au maire et a expliqué ses raisons lors de la dernière assemblée publique du conseil municipal le 18 août dernier.

Élu comme conseiller du poste #4, M. Joyal a expliqué qu’il ne se reconnaissait plus dans les décisions et les valeurs de son ancienne équipe.

« J’avais des conflits avec M. Pothier. On ne s’entendait pas dans divers dossiers comme celui de la Sécurité incendie. Je ne quitte pas l’équipe pour des raisons politiques, mais parce que je ne veux plus être associé à ses valeurs », a-t-il mentionné.

M. Joyal a été pompier à temps partiel pour le Service de sécurité incendie de la municipalité. En janvier 2015, le Journal avait parlé d’une vague de démissions dans ce secteur parce que certains pompiers craignaient pour leur sécurité.

Des visites de la Commission de la santé et sécurité au travail (CSST) avaient relevé plusieurs manquements dans la formation du personnel et la municipalité a reçu deux constats d’infraction. Le montant s’élevait à 4000$.

Relations courtoises

Il siégera désormais comme conseiller indépendant jusqu’à la fin de son mandat. Les autres conseillers ont tous également été élus dans la même équipe que le maire.

Appelé à commenter la décision de M. Joyal, M. Pothier a seulement souligné que le conseiller sentait ne plus avoir d’affinités avec son équipe. Il croit que cette nouvelle ne changera pas les relations à la table du conseil.

« Cela s’est passé en assemblée, mais cela aurait pu tout aussi bien se faire à l’interne. Nous ne sommes pas comme un parti politique, les conseillers sont libres de partir. On respecte le choix du conseiller et il aura droit de participer à nos caucus. Nous lui avons ouvert la porte et invité à continuer à travailler avec nous. »

M. Joyal espère également que les relations avec ses collègues seront courtoises. « Je ne sais pas ce que cela va donner. Je remercie M. Pothier de m’avoir donné ma chance. Je vais continuer à représenter les gens de mon secteur. »

image