10 septembre 2019
Le comité Action logement Pierre-De Saurel reçoit une aide de 74 331 $
Par: Jean-Philippe Morin

Jean-Bernard Émond (à gauche) en compagnie de membres du comité Action logement Pierre-De Saurel. Photo gracieuseté

Le comité Action logement Pierre-De Saurel s’est vu attribuer, pour 2019-2010, un montant de 74 331 $ en soutien à la mission globale de l’organisme.

Le député de Richelieu et adjoint parlementaire du ministre de l’Éducation et de l’Enseignement supérieur, Jean-Bernard Émond, en a fait l’annonce au nom du ministre du Travail, de l’Emploi et de la Solidarité sociale et ministre responsable de la région de la Mauricie, Jean Boulet.

C’est la première fois depuis sa création que le comité reçoit une aide relative à sa mission globale. Cet organisme, nouvellement reconnu, s’ajoute aux 30 organismes communautaires de défense collective des droits déjà financés par le Secrétariat à l’action communautaire autonome et aux initiatives sociales (SACAIS) dans la région de la Montérégie.

Cette somme s’ajoute aux 2 517 825 $ déjà accordés annuellement par le ministre Boulet pour soutenir les organismes communautaires de la région de la Montérégie.

« Les services offerts par les organismes de défense collective des droits sont indispensables pour celles et ceux qui n’ont pas toujours une voix. Leur mission contribue à faire en sorte que toutes les Québécoises et tous les Québécois peuvent trouver leur place au sein de notre société […] », souligne M. Boulet dans un communiqué.

« Le financement du comité Action logement Pierre-De Saurel est un dossier sur lequel je travaille depuis mon élection et je suis très satisfait de cet heureux dénouement pour les citoyens de ma circonscription. Aujourd’hui, je suis donc très fier d’annoncer qu’après plus de dix ans de démarches, le comité Action logement Pierre-De Saurel recevra enfin un premier soutien financier récurrent de la part du gouvernement du Québec. Cet organisme accomplit un travail essentiel en matière d’accès au logement et de défense des droits. Dans notre région, où les besoins sont grandissants, ce financement est donc particulièrement bienvenu […] », ajoute M. Émond.

image