13 avril 2015
Le CLD désormais entre les mains des entrepreneurs et des maires
Par: Louise Grégoire-Racicot
Josée Plamondon, directrice générale du CLD Pierre-De Saurel. | Photo: TC Média – Jean-Philippe Morin

Josée Plamondon, directrice générale du CLD Pierre-De Saurel. | Photo: TC Média – Jean-Philippe Morin

SOREL-TRACY – La refonte du CLD de Pierre-De Saurel, officialisée lors de l’assemblée générale de l’organisme, le 24 mars dernier, a concrétisé la vocation de soutien aux entrepreneurs avec l’arrivée à la nouvelle table de son conseil d’administration de trois entrepreneurs, Michel Beaudet (Pincor), Nathalie Blais (Blais et Associé) et Martine Bourgeois (Ferme St-Ours).

Publicité
Activer le son

Ils y siégeront avec les maires Serge Péloquin, Claude Pothier, Jean-François Villard et Louis R. Joyal, dont trois sont aussi des entrepreneurs.

Voilà un modèle bien différent du précédent qui comptait 19 membres votants et 7 observateurs, où la société civile occupait une place prépondérante. Il a ajusté sa gouvernance en conséquence, les autres intervenants issus des divers secteurs d’activité, se rejoignant au sein de l’Écocollectivité.

Une bonne année 2014 malgré tout

L’année 2014 a été cruciale pour le CLD qui voyait ses budgets coupés à la suite de la signature du Pacte fiscal entre Québec et les municipalités.

Mais il a pu réaliser plusieurs projets menant à la naissance de 28 petites entreprises et au transfert de deux autres.

« Nous avons dépassé toutes les cibles posées par le ministère et tenu plusieurs activités dans les entreprises, en dispensant des formations spécialisées, des mentorats d’affaires et certains coachings », dit fièrement sa directrice générale, Josée Plamondon. Les représentants de ces jeunes entreprises ont d’ailleurs été honorés lors de l’assemblée générale.

Le CLD a pu, poursuit-elle, avec ses partenaires Emploi-Québec et Futurpreneur Canada, investir plus de 750 000$ qui ont généré plus de 3 M$ en investissements dans la communauté.

« On a aussi assuré une présence dans plusieurs salons afin de soutenir les entrepreneurs dans le développement de leur entreprise. Ce que nous poursuivrons en 2015. »

Le CLD a aussi contribué des efforts soutenus pour le déploiement de la technopole en écologie industrielle et a aussi travaillé au positionnement du pôle logistique de transport à l’est de l’autoroute 30.

« Même si ce pôle sera établi à Contrecœur, nous sommes fort conscients qu’il aura des retombées intéressantes pour notre région. On reçoit déjà des demandes à cet effet et on travaille au développement des voies d’accès essentielles à des entreprises », explique-t-elle.

L’inauguration d’un tronçon de la Route Bleue, de Sainte-Anne-de-Sorel à Contrecœur, fut une des principales réalisations en matière de développement touristique en 2014.

Et même si l’Office de tourisme est devenu indépendant et ne relève plus de sa compétence en travaillant à la promotion et à l’accueil des touristes, « le CLD sera toujours présent pour soutenir les entrepreneurs qui veulent développer des projets touristiques comme l’Écomonde ou l’arrivée de l’Iroquois, auxquels se grefferont certes différents autres projets », conclut-elle.

image