24 janvier 2017
Le citoyen Yves Allard embauché par le Festival de la gibelotte
Par: Sarah-Eve Charland

Le citoyen Yves Allard, à l’origine du mouvement citoyen « Le Tour du Carré » sur les réseaux sociaux, devient le nouvel homme à tout faire du 40e Festival de la gibelotte qui aura lieu du 7 au 15 juillet 2017.

En poste depuis près de 24 heures, il met déjà la main à la pâte pour organiser un festival d’envergure. « Mon but est de faire en sorte que les gens aient le goût de s’approprier le festival, qu’il y ait un désir de la population d’en faire une belle réussite », affirme d’emblée M. Allard, en entrevue.

Il sera en charge d’assurer le bon déroulement des spectacles, des événements sportifs et même de la logistique des bénévoles.

« Je ne fais pas de l’organisation d’événement depuis hier. Je suis familier avec le domaine, mais c’est un gros défi », mentionne-t-il.

« Il faut que ce soit un succès. On veut garder un côté terre-à-terre, mais d’un autre côté, on veut offrir une programmation qui permettra de créer un rayonnement à l’extérieur de la région », poursuit-il.

En 2016, le conseil d’administration a décidé de faire une pause d’un an. Yves Allard avait lancé l’idée du Tour du carré. « Les gens voulaient non seulement un événement, mais ils voulaient aussi s’impliquer. Même si j’avais proposé quelque chose de simple, j’avais senti un engouement. »

Une programmation sous peu

Il espère donc créer une programmation à l’image de la population tout en analysant les éléments qui constituaient le Festival de la gibelotte lors des années passées.

« On va se demander ce qui est vraiment pertinent, ce que les gens veulent. Je veux travailler avec le public. […] On réfléchit sur l’emplacement des scènes, sur de nouvelles activités, etc. », souligne-t-il.

Alors qu’il a commencé à lancer des appels pour planifier la programmation et la logistique, il espère dévoiler les premiers éléments d’ici la fin du mois février.

Le budget lié à la programmation sera plus modeste que les années antérieures. Il devrait tourner autour de 500 000$ à 600 000$. Dans le passé, ce budget pouvait dépasser un million de dollars, explique-t-il.

« On a déjà des partenaires. Selon ce qu’on regarde à ce jour, on devrait être en mesure d’organiser un événement d’envergure avec peu de risques financiers », conclut-il.

image