4 février 2021
Le CISSSME satisfait d’un projet-pilote dédié aux aînés hospitalisés
Par: Jean-Philippe Morin

Une partie de l’équipe d’aides de services et leurs mentors à l’Hôpital Honoré-Mercier de Saint-Hyacinthe. Photo gracieuseté

Le Centre intégré de santé et de services sociaux de la Montérégie-Est (CISSSME) se dit satisfait des résultats d’un projet-pilote prometteur mis sur pied l’automne dernier dans le but de prévenir le déconditionnement des aînés lors de leur hospitalisation.

Publicité
Activer le son

Lancé en octobre dernier dans les trois hôpitaux du territoire, dont l’Hôtel-Dieu de Sorel, ce projet consistait à intégrer des aides de service dans un nouveau rôle de réadaptation dans le cadre du programme de l’approche adaptée à la personne âgée.

Les aides de service en réadaptation ont comme principale tâche de stimuler l’autonomie des personnes âgées pour favoriser le maintien de leur capacité et éviter leur déconditionnement pendant l’hospitalisation. Les aides de service en réadaptation accompagnent ainsi les usagers en les stimulant pour la marche et pour la réalisation d’exercices physiques généraux. Ils peuvent également les encourager à faire leur hygiène personnelle ou à s’habiller de façon autonome, par exemple.

Les aides de service en réadaptation sont appuyés dans leur travail par un mentor (physiothérapeute ou technologue en physiothérapie) qui encadre leur travail et qui leur transmet ses recommandations en plus de travailler en étroite collaboration avec l’équipe de soins.

« Le déconditionnement est un défi auquel nous avons toujours fait face lorsque des personnes âgées sont hospitalisées. Étant souvent peu actives pendant plusieurs jours, ces personnes risquent de perdre une partie de leur autonomie. Le projet-pilote que nous avons mis en place répond parfaitement à cette problématique et nous sommes heureux de pouvoir faire une différence pour ces gens », souligne la directrice des services multidisciplinaires du CISSSME, Maryse Hébert.

En tout, neuf aides de service en réadaptation ont été déployés dans les trois hôpitaux du CISSSME et 5446 interventions auprès de 842 usagers ont été faites par les aides de service en réadaptation d’octobre à décembre.

image