6 avril 2021
Campagne « J’ai trouvé à Sorel-Tracy »
Le centre-ville au cœur de l’action cet été
Par: Alexandre Brouillard

Le maire de Sorel-Tracy, Serge Péloquin et le directeur général de la CCIST, Sylvain Dupuis, ont dévoilé plusieurs actions qui seront effectuées cet été afin de rendre vivant le centre-ville. Ils étaient accompagnés, lors de l’annonce le 30 mars, du directeur général de Rio Tinto Fer et Titane, Guy Gaudreault (à droite) et du directeur général de la Caisse Desjardins Pierre-De Saurel, Pierre Desgranges (en virtuel) qui agissent comme partenaires financiers. Photo gracieuseté

Spectacles, expositions extérieures et activités thématiques sont au cœur de la programmation estivale concoctée dans le cadre de la campagne « J’ai trouvé à Sorel-Tracy » afin de dynamiser le centre-ville de Sorel-Tracy et de favoriser le rayonnement des commerçants locaux.

Publicité
Activer le son

Avec la Ville de Sorel-Tracy, c’est la Chambre de commerce et d’industrie de Sorel-Tracy (CCIST) qui est derrière cette initiative. « Après un vif succès en 2020, la campagne d’achat local se poursuivra cet été à Sorel-Tracy. Toujours dans l’optique de conserver la même synergie dans la région autour de nos commerçants, nous continuerons à travailler pour eux et à favoriser des situations gagnantes. Cet été, nous organiserons plusieurs activités au centre-ville pour donner le goût aux gens d’investir et de dépenser à Sorel-Tracy », lance d’emblée son directeur général , Sylvain Dupuis.

Après avoir injecté plus de 306 000 $ dans l’économie de la région de Sorel-Tracy grâce aux cartes-cadeaux bonifiées, la CCIST réitère avec de nouvelles activités qui s’articuleront autour de quatre grands thèmes : faire rayonner les commerçants locaux, occuper l’espace public, verdir et embellir le centre-ville ainsi que créer de l’animation.

« Dès juin, mis à part durant le Gib Fest, nous organiserons des spectacles d’artistes locaux tous les vendredis et samedis, au centre-ville, à l’intersection des rues Augusta et du Roi. Il y aura également un salon de l’auto, des ateliers en agriculture urbaine ainsi qu’un salon du bateau et du VR. Sans oublier l’exposition de voitures anciennes et la danse en ligne au carré Royal », énumère M. Dupuis.

L’objectif est clair pour la CCIST et pour ses partenaires financiers, Rio Tinto Fer et Titane, la Caisse Desjardins Pierre-De Saurel ainsi que la Ville de Sorel-Tracy : inciter les Sorelois à demeurer dans la région et à favoriser l’économie locale. « Nous devons penser aux commerçants locaux, parce que nous avons tout chez nous et souvent de meilleure qualité », soutient Sylvain Dupuis.

Contribution de la Ville de Sorel-Tracy

En plus des activités orchestrées par la CCIST, la Ville de Sorel-Tracy mettra l’épaule à la roue afin d’animer le centre-ville cet été.

« Le conseil municipal a une vision à long terme du centre-ville et une façon personnalisée de stimuler l’économie locale. Nous devons offrir des opportunités commerciales aux gens de la région et des raisons aux Sorelois d’acheter local », mentionne Serge Péloquin, maire de la Ville de Sorel-Tracy.

Il précise que la Ville offrira gratuitement aux commerçants et aux restaurateurs la possibilité d’aménager des terrasses et des espaces de vente à l’extérieur. « Des rues seront ponctuellement fermées afin d’offrir un environnement sécuritaire aux piétons et des pots de fleurs et des jardinières supplémentaires viendront embellir le quartier. Des événements touristiques organisés par des organismes locaux viendront s’ajouter à cette offre d’activités. Nous procéderons aussi à l’installation de mobiliers urbains, comme des bancs, des supports à vélo et même des ombrelles. Nous rendrons le centre-ville plus joli ».

« Le conseil municipal continuera également à harmoniser le cadre bâti à l’aide de subventions pour les façades de bâtiments. Viendra s’ajouter à cela un budget pour rénover d’autres bâtiments à valeur patrimoniale pour aider les propriétaires à rénover et à maintenir l’aspect patrimonial de leur propriété. Les dispositions seront connues le 1er mai. […] Bref, nous nous donnerons une vie, cet été, à Sorel-Tracy », conclut M. Péloquin.

image