24 septembre 2015
Le centre hospitalier Sorel-Tracy en bonne position
Par: Sarah-Eve Charland
Le centre hospitalier de Sorel-Tracy n’aura pas à compenser les déficits réalisés par ceux de Saint-Hyacinthe et Longueuil. | TC Média - Denis Germain

Le centre hospitalier de Sorel-Tracy n’aura pas à compenser les déficits réalisés par ceux de Saint-Hyacinthe et Longueuil. | TC Média - Denis Germain

Même si certains établissements s’en tirent moins bien financièrement depuis la fusion, ce n’est pas le cas pour le centre hospitalier de Sorel-Tracy. Il n’aura pas à compenser les déficits réalisés par ceux de Saint-Hyacinthe et Longueuil.

Pour le moment, les budgets sont encore comptabilisés par les Centres de santé et de services sociaux (CSSS). Éventuellement, l’organisation du Centre intégré de santé et de services sociaux (CISSS) Montérégie-Est fusionnera les budgets de Longueuil, Saint-Hyacinthe et des centres jeunesses.

Du 1er avril au 25 juillet, le centre hospitalier de Sorel-Tracy a enregistré un léger surplus d’environ 200 000$. Le centre Richelieu-Yamaska, à Saint-Hyacinthe, a terminé la période avec un déficit de 12 000$. Du côté du centre de Pierre-Boucher à Longueuil, le déficit s’élève à 700 000$.

« Il n’y aucun établissement dans une situation d’inconfort. Il s’agit de situation qu’on peut rétablir facilement. Certains établissements ont connu un achalandage plus élevé à l’urgence. C’est ce qui a causé l’augmentation des dépenses. La situation évolue de jour en jour », explique le porte-parole du centre sorelois, Daniel Vincent.

Les états financiers ont été présentés aux différents syndicats le 14 septembre parce que la transparence est très importante pour la nouvelle directrice générale, Louise Potvin, a ajouté M. Vincent.

« Ce ne sont pas de très gros déficits quand on gère un budget de 890 M$ pour l’ensemble des établissements. On prévoit toujours un équilibre budgétaire à la fin de l’année financière le 31 mars 2016 », a affirmé le porte-parole.

Situation à Sorel-Tracy

Certains syndicats s’inquiétaient de devoir combler les déficits des autres établissements après les efforts réalisés au cours des dernières années à Sorel-Tracy.

« Les établissements qui ont enregistré un déficit, ont présenté un plan de redressement. Sorel-Tracy n’aura pas à payer pour Saint-Hyacinthe ou Longueuil. On ne veut pas aller chercher l’argent dans les autres établissements. Chacun a des budgets séparés. »

À Sorel-Tracy, la direction travaille à diminuer le temps supplémentaire et l’utilisation de la main-d’œuvre indépendante afin de faire face aux compressions budgétaires de 1,7 M$ annoncées précédemment.

« On arrive à bien gérer ces deux aspects. On devrait atteindre nos objectifs. On poursuit ce travail-là », conclut-il.

image