3 octobre 2017
Le Cégep de Sorel-Tracy fonde de grands espoirs sur ses équipes des Rebelles
Par: Jean-Philippe Morin
Olivier Ménard a connu une bonne saison avec les Rebelles en golf. Il est un des 113 athlètes à étudier au Cégep de Sorel-Tracy. | www.facebook.com/jfmongeonphotographie

Olivier Ménard a connu une bonne saison avec les Rebelles en golf. Il est un des 113 athlètes à étudier au Cégep de Sorel-Tracy. | www.facebook.com/jfmongeonphotographie

Certaines équipes, comme celle de golf, ont déjà terminé leur saison alors que d’autres la commencent dans quelques semaines. Des neuf équipes des Rebelles, plusieurs d’entre elles aspirent au championnat cette année.

La conseillère à la vie étudiante et porte-parole des équipes des Rebelles, Myriam Shea-Blais, entrevoit la saison 2017-2018 avec optimisme. « Dans plusieurs des disciplines, des vétérans reviennent. Plusieurs de nos équipes ont beaucoup d’expérience et peuvent aspirer à de bons résultats. Les athlètes sont motivés, c’est encourageant », se réjouit Mme Shea-Blais.

Cent treize athlètes (50 filles et 63 garçons) font partie des Rebelles, ce qui représente 11% de la population étudiante. Ces athlètes sont divisés en neuf équipes. L’équipe de natation a été dissoute, mais une dixième équipe pourrait s’ajouter à l’hiver prochain en soccer masculin. L’équipe de soccer féminin entamera sa saison en février, alors que l’intérêt pour bâtir une équipe masculine est présent, souligne Myriam Shea-Blais.

Golf

La saison des Rebelles en golf s’est terminée ce week-end, le 1er octobre, avec la conclusion du Championnat provincial à Lévis. Parmi les joueurs s’étant illustré, Olivier Ménard a conclu les trois premiers tournois avec des scores de 76 au club de golf Les Dunes de Sorel-Tracy (10e position), 82 au club de golf Continental à Sainte-Victoire-de-Sorel (24e position) et 81 à Lévis (20e position).

Cross-country

L’équipe de cross-country, qui comprend 11 athlètes, a participé à deux compétitions, soit le 16 septembre à Trois-Rivières et le 30 septembre à Lévis. Le championnat de conférence se déroulera le 14 octobre, à Chicoutimi. Si les athlètes du Cégep de Sorel-Tracy performent bien lors de cette compétition, certains d’entre eux pourraient se rendre au championnat provincial du 28 octobre, à Montréal.

Basketball

L’équipe de basketball masculine fonde de grands espoirs sur une participation au championnat cette année. Avec seulement deux départs et le retour du meilleur marqueur du circuit l’an dernier, l’équipe de Carl Turcotte pourrait tout rafler. Quant à l’équipe féminine de basketball, qui est de retour après une absence l’an dernier, les espoirs sont également grands de bien performer. L’entraîneuse Maude Mercier pourra compter sur quatre anciennes joueuses des Polypus juvéniles en plus du retour de certaines athlètes. Les deux équipes disputeront leur match d’ouverture le 13 octobre, au Cégep de Sorel-Tracy. Les filles joueront à 19h et les garçons à 21h.

Volleyball

En volleyball féminin, les Rebelles disputeront leur premier tournoi le 22 octobre, à Saint-Hyacinthe. Leur tournoi au Cégep de Sorel-Tracy aura lieu le 3 décembre. Selon Myriam Shea-Blais, il est difficile, avant le début des premiers matchs, de savoir à quel rang finiront les Rebelles. Par contre, « il y a beaucoup d’anciennes joueuses des Polypus, on devrait avoir de l’expérience », souligne-t-elle. Idem pour l’équipe mixte de volleyball, qui compte huit gars et cinq filles. « On pense que l’équipe sera solide puisque l’expérience est au rendez-vous », ajoute Mme Shea-Blais.

Cheerleading

En cheerleading, neuf filles et un garçon disputeront leur première compétition le 25 novembre, à Lévis. La moitié de l’équipe est formée de membres présents l’an dernier.

Hockey

Les Rebelles en hockey ont commencé l’année avec une victoire, mais ont subi sept défaites consécutives par la suite. L’équipe est jeune avec 19 nouveaux joueurs sur 23. Selon le responsable du programme Richard Farley, elle se donne jusqu’en novembre pour former une chimie et apprendre le système de jeu de l’entraîneur Éric Messier.

image