21 juillet 2021
Le candidat à la mairie Jocelyn Daneau propose d’autres engagements
Par: Jean-Philippe Morin

Jocelyn Daneau s’engage à installer des panneaux de bienvenue et d’au revoir à chaque entrée et sortie de la ville afin de contribuer à modifier les perceptions à l’effet que le bout de la 30 est plutôt un endroit convivial et chaleureux. Photo gracieuseté

Le candidat à la mairie de Sorel-Tracy en vue des élections du 7 novembre prochain, Jocelyn Daneau, a proposé cinq autres engagements afin de revitaliser l’économie de la ville.

Publicité
Activer le son

Dans un communiqué de presse envoyé le 21 juillet, M. Daneau dit vouloir entreprendre graduellement et sur plusieurs années, avec les différents partenaires, la revitalisation de la route Marie-Victorin (la route 132), en commençant au niveau du pont Turcotte en direction des limites de Sorel-Tracy.

Le candidat à la mairie s’engage aussi à demander au ministère des Transports de modifier le nom de la route Marie-Victorin (route 132, secteur Tracy) entre le pont Turcotte et les limites de la ville pour devenir le « Chemin des travailleurs » afin de rendre hommage à ceux et celles qui ont œuvré à construire Sorel-Tracy.

Également, il s’engage à installer à toutes les entrées-sorties de la ville, des panneaux de bienvenue à « Sorel-Tracy, entre fleuve et rivière » et d’Au revoir.

Transport

Concernant le développement économique, Jocelyn Daneau, qui dénonce « le vide » en cette matière depuis la journée de Réflexion sur la gouvernance du développement économique de la région de Sorel-Tracy en août 2020, dit vouloir se pencher sur deux enjeux stratégiques majeurs en matière de transport.

Premièrement, il veut entreprendre des démarches auprès du gouvernement du Québec pour rénover et renforcir le pont Turcotte limité à cinq tonnes sur son tablier, le tout pour lui redonner sa capacité portante et permettre de nouveau le passage des camions de livraison et des autobus.

Deuxièmement, il entend réaliser l’étude concernant le prolongement de l’autoroute 30 et toute la question de la construction d’un pont entre les rives sud et nord à la hauteur de Sorel-Tracy.

« L’inaction dans ces deux dossiers est depuis trop longtemps incompréhensible et donc, préjudiciable pour la qualité de vie des citoyens et pour l’amélioration de la structure économique de Sorel-Tracy », conclut M. Daneau dans son communiqué.

image