6 décembre 2019
Avec plus de 150 recettes
Le CAB lance un livre de cuisine simple et pratique
Par: Katy Desrosiers

La chef du CAB Lorraine Ducasse présente fièrement le nouveau livre avec le directeur général de l’organisme, Ando Andrianady. Photo Maurice Parent

Le livre est aussi un présentoir, ce qui facilite la lecture des recettes, tout en les réalisant. Photo Maurice Parent

Le Centre d’action bénévole (CAB) du Bas-Richelieu et sa chef Lorraine Ducasse ont créé le livre de recettes Les saveurs du cœur afin de transmettre des connaissances de base en cuisine et inciter les gens à cuisiner davantage. Le livre comporte plus de 150 recettes simples.

Publicité
Activer le son

Lorraine Ducasse cumule plusieurs années d’expérience en cuisine. Ayant été chef toute sa vie, elle a formé des aides-cuisiniers et a occupé le rôle de directrice générale des Saveurs du Marché à Sorel-Tracy, un centre de travail adapté tournant autour de la cuisine.

« Quelque part, j’ai passé ma vie à transmettre des connaissances. […] [Dans le livre], il y a beaucoup d’information, entre autres sur la durée de vie des aliments, comment faire de bons achats en comparant les circulaires, qu’est-ce que ça prend dans un garde-manger de base, une cuisine de base et dans un réfrigérateur à la base. Il y a aussi des informations sur les termes culinaires qui reviennent souvent dans les livres et qu’on ne sait pas vraiment ce qu’ils veulent dire », explique la chef.

Elle souligne avoir remarqué, avec les années, que plusieurs connaissances en cuisine ne se sont pas transmises de génération en génération.

Le livre de 200 pages a été conçu de façon à ce qu’il se transforme en présentoir. Il est ainsi plus facile de le poser sur le comptoir et lire les recettes, tout en les préparant.

Les lecteurs pourront trouver, entre autres, des recettes de potages, déjeuners, salades, collations et même de purées pour bébés.

« Je pensais à nos mamans monoparentales qui viennent, toutes les semaines. On a des fruits et légumes à donner, alors je me disais qu’elles pourraient faire des purées de pommes, des potages de courge », souligne Mme Ducasse.

Inciter la responsabilisation

Le CAB offre des ateliers de cuisine collective et possède un marché où les gens peuvent se procurer des aliments pour 5 $ par semaine. Avec ce montant, ils peuvent repartir avec environ 60 $ de nourriture. Chaque participant des cuisines collectives a aussi reçu une copie du livre.

Le but des ateliers et du marché est de guider les gens vers la responsabilisation.

« Le livre, ça fait partie de la nouvelle vision du CAB, pour le lien entre les gens et la nourriture. On fait des dépannages alimentaires, mais on veut aller plus loin que ça. On veut éduquer les gens pour qu’ils fassent leurs repas et qu’ils s’outillent pour faire la cuisine. On veut qu’ils viennent au marché du CAB et aux ateliers de cuisine collective pour ne pas qu’ils dépendent seulement du dépannage alimentaire », explique le directeur général du CAB, Ando Andrianady.

Le livre a été imprimé en une cinquantaine de copies, mais peut être réimprimé selon la demande. Il a été pensé par le CAB et réalisé par les finissants en bureautique de 2018 du Cégep de Sorel-Tracy. Il est disponible au coût de 30 $ au CAB, à la Librairie Marcel Wilkie, chez Décor à Cœur et chez Audrey Traiteur. Les profits de la vente vont pour la mission globale du CAB.

image