28 mars 2018
Le budget Leitão est bien accueilli par les entreprises à Sorel-Tracy
Par: Julie Lambert

Sylvain Dupuis (Photo: Archives)

Le directeur général de la Chambre de commerce et d’industrie de Sorel-Tracy (CCIST), Sylvain Dupuis, se réjouit des mesures annoncées pour aider les entreprises de la région. Selon lui, le budget provincial a fait plusieurs percées dans leurs mesures afin de venir soutenir les entrepreneurs.

« Dans l’ensemble, c’est un très bon budget pour les entreprises. Est-ce que c’est suffisant? On va le voir. Est-ce que le gouvernement est allé assez loin? Ils ne vont jamais assez loin, mais au moins, le chemin est fait et la porte est ouverte avec des mesures claires pour aider les entreprises. Il y a beaucoup de belles choses et des percées pour les PME », croit Sylvain Dupuis.

Le directeur général souligne que la Fédération des chambres de commerce du Québec avait travaillé sur un plan de développement économique en novembre. Dans celui-ci, elle faisait des recommandations au gouvernement et certaines des mesures ont été priorisées dans le budget du ministre Carlos Leitão.

Les petites et moyennes entreprises (PME) vont notamment voir leur fardeau fiscal réduire de 229 M$ dès cette année en raison de la diminution de leur cotisation au Fonds des services de santé et à une diminution progressive de 8% à 4%, d’ici 2022-2023, de leur taux d’imposition.

Cette décision permettra aux entrepreneurs de souffler un peu, croit le directeur général de la CCIST. Advenant le cas que le salaire minimum soit augmenté à 15$, cela va diminuer la charge et les impacts de la hausse sur les entreprises.

M. Dupuis applaudit également la décision du gouvernement de soutenir les journaux dans leur transformation numérique, tout comme l’aide apportée aux industries et commerçants dans cette étape. L’imposition d’une taxe pour Netflix et Amazon est une étape importante, mais il faut faire plus, pense-t-il puisque le commerce électronique nuit aux entreprises qui ont pignon sur rue.

Les sommes investies dans une stratégie de main-d’oeuvre sont aussi très pertinentes pour la région, croit Sylvain Dupuis, puisque des immigrants pourraient combler le manque de travailleurs spécialisés dans plusieurs entreprises locales.

« On est rendus là, à faire les beaux yeux à la clientèle immigrante pour combler les besoins de nos entreprises. Au dernier Marché de l’emploi, malgré un record d’employeurs, plusieurs n’ont pas pu combler leurs postes disponibles. Sorel-Tracy pourrait, par cette mesure, intéresser les gens à venir dans notre région » , conclut-il.

image