21 août 2020
Le Bloc Québécois en mode solutions pour la relance, clame Louis Plamondon
Par: Jean-Philippe Morin

Louis Plamondon. Photothèque | Les 2 Rives ©

Le président du caucus du Bloc Québécois et député de Bécancour—Nicolet—Saurel, Louis Plamondon, a conclu trois jours de travaux à Bonaventure, en Gaspésie, avec ses collègues du parti et son chef Yves-François Blanchet, afin d’élaborer une plateforme de relance post-COVID en mettant l’accès sur l’économie des régions du Québec.

Publicité
Activer le son

Le thème était l’élaboration d’un plan de relance post-pandémie dans une perspective de développement régional, mais selon M. Plamondon, le tout a été marqué par le scandale WE Charity et les déboires du gouvernement Trudeau.

« Il y a beaucoup de spéculations autour d’une éventuelle élection et nous sommes parés à toute éventualité. Notre premier travail est de servir le Québec et notamment ses régions dans le contexte de la COVID-19. Lorsque Justin Trudeau rappellera la Chambre le 23 septembre prochain, il sait déjà quoi faire pour éviter un scrutin en renforçant le pouvoir d’achat des aînés, en finançant une deuxième vague d’indemnisations pour nos producteurs sous gestion de l’offre, en augmentant les transferts en santé, en rendant la PCU incitative à l’emploi et en répondant à toutes les questions des citoyens sur le scandale WE Charity. L’éventualité d’une élection dépendra tout simplement de si Justin Trudeau se montre digne de confiance », a déclaré le président du caucus du Bloc, Louis Plamondon.

« Pendant que les libéraux s’enfoncent de plus en plus creux dans le scandale WE Charity et cherchent à se défiler, le Bloc Québécois va à la rencontre de la population sur le terrain dans nos villes et nos régions pour préparer l’après-COVID-19. Nous allons à la rencontre des municipalités et des milieux économiques et communautaires pour mieux cerner leurs besoins et leurs difficultés. À travers la pandémie et la crise au Parlement fédéral, notre grille d’analyse demeure la même : mettre de l’avant et appuyer ce qui est bon pour le Québec. C’est à la fois simple et rigoureux. Justin Trudeau devra en prendre acte », a conclu le député de Bécancour—Nicolet—Saurel, Louis Plamondon.

image