14 août 2019
Le Biophare obtient le statut d’institution muséale agréée
Par: Katy Desrosiers
La directrice générale du Biophare, Anne-Marie Dulude, accompagnée du député de Richelieu, Jean-Bernard Émond. 
Photo Philippe Manning

La directrice générale du Biophare, Anne-Marie Dulude, accompagnée du député de Richelieu, Jean-Bernard Émond. Photo Philippe Manning

Le Biophare a obtenu le statut d’institution muséale agréée par le ministère de la Culture et des Communications du Québec. Cette attestation est valide pour les cinq prochaines années.

À l’automne 2018, le directeur général du Biophare à l’époque, Marc Mineau, avait déposé une demande d’agrément afin que le musée soit officiellement reconnu.

Des experts et expertes en muséologie ont alors étudié le dossier et ont conseillé au ministère de reconnaître l’endroit.

L’annonce a été faite à la présidente du conseil d’administration du Biophare Anne Laganière et à la nouvelle directrice générale Anne-Marie Dulude, directement par la ministre Nathalie Roy.

Dans sa lettre, cette dernière mentionne que l’agrément garantit au public la qualité des établissements et représente une reconnaissance gouvernementale majeure, qui vise l’application et le respect des normes reconnues à l’échelle internationale en matière de pratiques muséologiques, de protection du patrimoine et de sa mise en valeur.

Lors de la fin de la validité de l’agrément dans cinq ans, une nouvelle demande devra être formulée pour maintenir ce statut.

Les institutions reconnues sont admissibles à certains services et programmes d’aide financière du ministère de la Culture et des Communications, ainsi que de ses partenaires gouvernementaux.

Le Biophare est administré par la Corporation soreloise du patrimoine régional. Elle est la seule institution muséale sur le territoire de la MRC de Pierre-De Saurel. Sa mission est de projeter un point de vue actuel et vivant, représentant les multiples valeurs patrimoniales associées à l’occupation du territoire de Sorel-Tracy, de la région de la MRC et de la réserve de la biosphère du Lac-Saint-Pierre.

image