8 mars 2016
L’auteur Bruno Hébert se fait voler l’ordinateur contenant son dernier roman
Par: Sarah-Eve Charland
L'auteur Bruno Hébert | Gracieuseté/ Pierre Longtin

L'auteur Bruno Hébert | Gracieuseté/ Pierre Longtin

tirée de Facebook

tirée de Facebook

L’auteur Bruno Hébert a vu le résultat de longues années de travail s’envoler en fumée hier alors que des voleurs ont mis la main sur son ordinateur de travail.

Publicité
Activer le son

Le vol serait survenu dans sa maison d’écriture à Contrecoeur, rapporte Radio-Canada. L’auteur en a fait l’annonce sur sa page Facebook aujourd’hui. Son dernier roman se retrouvait sur cet ordinateur.

« Hier entre 12 h et 14 h, une ou des personnes sont entrées chez moi et ont volé mon ordinateur. C’est un vieux portable Sony obsolète qui ne vaut pas sur le marché plus de 200 $. Par contre, à l’intérieur de cet ordinateur, il y a quatre années de travail et l’essentiel de mon prochain roman. Pour moi, cette perte est douloureuse comme la mort d’un être cher, je me sens vidé, impuissant et surtout stupide de ne pas avoir fait de back up. Quand je cherche en moi la force de tout recommencer, de tout réécrire, je sens un vertige épouvantable qui me donne envie de vomir. À ceux qui ont pris cet ordinateur, si vous pouviez me le rendre j’en serais éternellement reconnaissant. Mon éditeur et moi sommes prêts à donner une récompense à toute personne qui pourrait me rapporter cet ordinateur. »

Bruno Hébert a notamment écrit C’est pas moi, je le jure qui a aussi été adapté au grand écran en 2008 par le réalisateur Philippe Falardeau. Il est le fils de l’ancien sénateur libéral Jacques Hébert, connu comme le fondateur du programme de bénévolat Katimavik.

image