10 juin 2021
L’artiste Thérèse Chabot présente son exposition à la Maison des gouverneurs
Par: Jean-Philippe Morin

Installation éphémère avec des fleurs, cabinet de curiosités (porcelaines, sculptures, dessins et gravures) et vidéos composent le corpus de cette exposition. Photo gracieuseté

La Ville de Sorel-Tracy présente, dès le 18 juin, l’exposition Des jardins de la Baronne aux jardins de la Reine de l’artiste Thérèse Chabot, à la Maison des gouverneurs.

Publicité
Activer le son

L’exposition est ouverte au public tous les jours de 10 h à 16 h. Le vernissage privé aura lieu le samedi 19 juin, de 13 h à 16 h, sur inscription seulement. Il faut réserver sa place au loisirs@ville.sorel-tracy.qc.ca ou au 450-780-5600, poste 4400.

Le thème de la Reine, abordé sous un angle féministe, occupe une place importante dans l’œuvre de Thérèse Chabot. Inspirée des jardins de la Baronne Von Riedesel à qui l’aménagement extérieur de la Maison des gouverneurs est dédié, l’artiste propose une relecture de la maison où ce personnage historique a vécu en 1781.

Par la poésie et l’humour, Thérèse Chabot en revisite les espaces et les transforme en jardins intérieurs de vie destinés aux reines d’aujourd’hui. Installation éphémère avec des fleurs, cabinet de curiosités (porcelaines, sculptures, dessins et gravures) et vidéos composent le corpus de cette exposition.

Artiste en arts visuels depuis plus de 40 ans, Thérèse Chabot s’intéresse à l’éphémère, rappelant le caractère fragile et transitoire de l’existence, la mesure du temps qui se traduit par la notion plastique du passage et de la suspension. Elle tente d’immortaliser par des gestes poétiques la mémoire des choses.

Métaphoriquement, le jardin qu’elle cultive, année après année, demeure le motif central de son inspiration. C’est de ce laboratoire vivant qu’elle puise les matériaux qu’elle transforme en objets rituels qu’elle utilise ensuite dans des installations créées en galeries, dans la nature ou dans des lieux sacrés, tenant compte de l’architecture et de l’histoire de l’endroit investi.

image