28 mars 2017
L’aide apportée à la petite Léa a porté fruit
Par: Deux Rives
Léa Therrien. | Gracieuseté

Léa Therrien. | Gracieuseté

Léa Therrien. | Gracieuseté

Léa Therrien. | Gracieuseté

Léa Therrien. | Gracieuseté

Léa Therrien. | Gracieuseté

Léa Therrien. | Gracieuseté

Léa Therrien. | Gracieuseté

La petite Léa Therrien, dont l’histoire a été racontée dans le journal il y a quelques semaines, a trouvé un semblant de vie normale avec l’obtention d’une pompe à gavage portative.

La mère de Léa Therrien, Nathalie Fortin-Bacon, a publié un message de remerciements sur les réseaux sociaux aux gens qui ont contribué au financement de ladite machine. On y voit aussi une vidéo de sa fille qui court dans un corridor d’hôpital.

« Son semblant de vie d’enfant se rapproche de la réalité, raconte la mère. Elle met sa pompe dans un petit sac à dos. Elle peut donc courir et grimper comme elle aime tant le faire, tout en recevant son gavage. »

Léa Thérrien, âgée de trois ans, peut désormais sortir de la maison afin de se rendre à ses rendez-vous médicaux, visiter des amis et jouer librement.

« Grâce aux dons et à l’achat de cette pompe, son quotidien est moins gris et lui permet d’affronter la maladie, explique Mme Fortin-Bacon. On remercie les personnes qui ont fait des dons. Chaque sou a fait la différence. »

Léa Therrien a un problème de déglutition sévère, comme l’a qualifié le Dr Pierre Royal. En juillet dernier, les médecins ont tenté de lui reconstituer la gorge pour régler le problème d’aspiration, sans succès. Les spécialistes ne peuvent établir de diagnostic clair en raison du bas âge de l’enfant. La fillette a été victime de 31 pneumonies respiratoires depuis sa naissance.

À lire aussi: Une campagne pour obtenir un semblant de vie normale

image