6 octobre 2016
La Ville souhaite rencontrer le ministère pour se faire entendre
Par: Julie Lambert
La conseillère Dominique Ouellet souhaite être entendue par le MTQ pour que la vitesse soit réduite de 70 km/h à 50 km/h sur le boulevard Fiset. | Photo: TC Média - Julie Lambert

La conseillère Dominique Ouellet souhaite être entendue par le MTQ pour que la vitesse soit réduite de 70 km/h à 50 km/h sur le boulevard Fiset. | Photo: TC Média - Julie Lambert

Le conseil de ville de Sorel-Tracy a déposé sa sixième demande en six ans au ministère des Transports du Québec (MTQ), le 3 octobre dernier, afin de faire réduire la vitesse de 70 km/h à 50 km/h sur le boulevard Fiset. Une rencontre a aussi été sollicitée auprès du MTQ pour faire avancer ce dossier qui inquiète la municipalité tout comme les citoyens.

La conseillère du quartier Pierre-De Saurel, Dominique Ouellet, avait fait part de son inquiétude à la suite de deux accidents qui ont eu lieu sur le boulevard Fiset en moins d’une semaine à la fin du mois de septembre.

Les nombreuses réactions sur son intention de faire réduire la vitesse ont déferlé à la suite de l’article paru dans le journal La Voix, le 23 septembre dernier. La conseillère a jugé bon d’expliquer à nouveau la pertinence d’obtenir une réponse favorable lors de la dernière assemblée publique du conseil municipal.

« Les gens semblent oublier qu’il y a sur la portion du boulevard Fiset, en partant du rang Sainte-Thérèse jusqu’au rang Sud, plus de 28 commerces, des condos industriels qui s’en viennent et que près de 1600 personnes y demeurent. Ces gens-là, quand ils sont au point mort, soit sur un stop ou dans leur entrée, ils sont à zéro et ils doivent s’insérer dans une circulation de 70 km/h. C’est hasardeux et c’est risqué », a-t-elle affirmé.

Selon elle, la réalité du quartier a changé. Il y a de plus en plus de camions provenant notamment du rang Nord et ils sont de plus en plus chargés.

Elle compte bien poursuivre les démarches et a d’ailleurs mentionné avoir sollicité une rencontre avec la direction régionale du ministère où elle sera accompagnée du maire de Sorel-Tracy et du directeur général de la municipalité.

« On va faire ce qu’il faut avec le MTQ, mais la décision finale leur revient. On verra comment on prendra le dossier par la suite », a-t-elle conclu.

Le dossier en analyse

La porte-parole du MTQ, Marie-Michelle Pilon, confirme que le ministère est actuellement en analyse du dossier, mais que la dernière demande de la Ville n’a pas encore été reçue.

Selon elle, le ministère doit prendre en considération plusieurs facteurs comme les caractéristiques de la route et son environnement, le nombre d’accès, le nombre de voies et le nombre de trottoirs.

« Notre motivation, c’est la sécurité routière. L’environnement doit être cohérent avec la solution choisie. Parfois, la réduction de la limite de vitesse n’est pas suffisante pour régler une problématique. Il y a des endroits où cela est moins approprié et il faut que notre réseau routier soit uniforme », mentionne-t-elle.

Mme Pilon souligne que si la décision du MTQ n’est pas jugée à propos, ce n’est jamais un non catégorique du ministère.

« Nous sommes assez ouverts. Si l’environnement vient à changer, on peut réévaluer la situation. S’il y a eu des accidents ou si le secteur est en développement, cela peut apporter de l’eau au moulin. Si le ministère dit non après plusieurs demandes, une rencontre pourrait être réalisée avec la Ville pour trouver une solution alternative », termine-t-elle.

À lire aussi:

– La Ville de Sorel-Tracy exigera une réduction de la limite de vitesse

– Collision sur le boulevard Fiset: deux blessés

– « Sans aide, il serait probablement mort » – François Venne

– L’état du motocycliste s’est stabilisé

image