3 décembre 2020
Terrain synthétique à Sorel-Tracy
La Ville entrera finalement dans la cour des grands
Par: Katy Desrosiers

Les travaux pour le terrain synthétique devraient débuter en 2021. Photo gracieuseté

En 2021, si tout se déroule comme prévu, la Ville de Sorel-Tracy procédera à la première pelletée de terre en vue d’aménager son terrain synthétique, désiré depuis de nombreuses années. Cet équipement permettra à la région d’accueillir plus de compétitions d’envergure.

Publicité
Activer le son

La population et les clubs sportifs de la région réclamaient ce terrain depuis des années, relatant que Sorel-Tracy était l’une des seules, sinon la seule ville de la Montérégie de bonne taille à ne pas avoir ce type d’équipement. En 2017, le conseil municipal fraîchement élu avait réitéré l’importance de ce projet. Quelques années plus tard, il est sur le point de se concrétiser. « On est prêt je dirais à 95 %. […] Ce qu’on attend, c’est l’autorisation du ministère de l’Éducation pour le bail emphytéotique. Le règlement d’emprunt a déjà été fait par résolution », rappelle le maire Serge Péloquin.

Ensuite, l’appel d’offres pour les plans et devis de construction pourra être lancé. Le projet, d’un montant prévu de 2,2 M$, servira principalement pour le football, le soccer à 11 joueurs et le soccer à neuf joueurs. Le terrain étant situé près de l’École secondaire Bernard-Gariépy et de l’autoroute, la Ville s’attend à ce qu’il ait un rayonnement très intéressant.

L’éclairage sera mis à niveau, ce qui permettra aux clubs sportifs élites comme les Polypus et les associations civiles de pratiquer leur sport plus longtemps que la saison estivale régulière. Des aménagements paysagers seront réalisés pour mieux intégrer le terrain dans son environnement.

Les grands vestiaires de l’école, récemment rénovés et divisés en plus petits, pourront être utilisés pour répondre aux besoins lorsque plusieurs clubs sportifs participeront à un même événement.

Ce type de terrain nécessite moins d’entretien que des terrains naturels puisqu’il ne peut s’altérer avec la pluie. « Il y a toutefois certains entretiens hebdomadaires ou mensuels comme l’ajout de granules dans le sol et de la décompaction granulaire qui doit se faire quand des zones de compaction se forment », souligne le coordonnateur aux loisirs Maxime H. Benoit.

Le directeur du Service des loisirs à la Ville, Benoît Simard, ajoute que comme les terrains naturels doivent être protégés pour ne pas s’user prématurément, le nombre d’heures d’utilisation doit être diminué. Cette problématique ne se présente pas avec le terrain synthétique, qui permettra de prolonger la saison des clubs sportifs malgré les températures moins clémentes.

Le terrain sera disponible pour la location auprès de la population, des entreprises et de différents organismes, selon le règlement de tarification de la Ville, et ce, comme pour les autres plateaux sportifs.

Les résidents de toute la MRC de Pierre-De Saurel pourront également profiter de l’installation puisqu’elle fera partie de l’entente d’utilisation des infrastructures supralocales.

« Pour l’ensemble des joueurs de soccer en ruralité, je me suis assuré il y a environ deux semaines, avant la préparation du budget à la MRC, d’inclure le terrain synthétique », explique le maire.

Des compétitions d’envergure

Du côté du Club de soccer du Bas-Richelieu (CSBR), des compétitions provinciales pouvant être reçues ont déjà été ciblées. Aussi, avec le tournoi provincial de soccer qui a repris vie, le terrain permettra d’augmenter le nombre de plateaux disponibles. Lors du tournoi, pratiquement tous ceux de Sorel-Tracy et même de Sainte-Anne-de-Sorel et de Saint-Joseph-de-Sorel sont aussi utilisés.

« Pour eux, c’est un atout considérable. En étirant la saison, ça va peut-être leur permettre de recevoir différentes finales régionales, qu’on pouvait recevoir, mais c’était moins optimal », explique M. H. Benoit.

Un autre gain non négligeable, selon M. Simard, est que les clubs élites pourront s’entraîner davantage et rayonner par la même occasion. « Ça s’adresse plus à du récréatif, mais ça permet d’amener des clubs élites éventuellement », précise-t-il.

Les clubs séniors adultes déjà existants dans la région, autant féminins que masculins, pourront voir leur calibre de jeu augmenter.

Bien que pour accueillir les Jeux du Québec à Sorel-Tracy il faut la combinaison de plusieurs facteurs, l’arrivée de ce terrain est un pas dans la bonne direction.

image