17 janvier 2017
La Ville de Sorel-Tracy achète la dernière propriété saisie des Hells
Par: Sarah-Eve Charland
Le bâtiment situé de la rue Limoges avait été saisi par le Procureur général du Québec en 2015. | TC Média - Sarah-Eve Charland

Le bâtiment situé de la rue Limoges avait été saisi par le Procureur général du Québec en 2015. | TC Média - Sarah-Eve Charland

La Ville de Sorel-Tracy a acquis, le 16 janvier, la dernière propriété saisie aux Anges de l’Enfer Montréal (Hells Angels) par le Procureur général du Québec.

Les élus ont mandaté le maire Serge Péloquin pour signer les documents d’achat en séance du conseil.

Le bâtiment situé au 65-67, rue Limoges à Sorel-Tracy a été acheté au coût de 50 000$. En juillet 2016, le Procureur général avait cédé les autres propriétés situées au 153, 155, 155-A et 157 de la rue Prince à la Ville en gage de dédommagements pour taxes impayées par les motards depuis l’opération SharQc en 2009. Le terrain du défunt bunker des Hells Angels, qui a brûlé en 2008, fait notamment partie de ces terrains.

La Ville de Sorel-Tracy a deux options, explique le responsable des communications, Louis Latraverse; celle d’y construire un parc ou des logements sociaux. Elle ne peut les vendre. « La prochaine étape est de définir le projet. Le conseil se prononcera. »

Rappelons que le juge André Vincent, de la Cour supérieure du Québec, avait ordonné la saisie de ces terrains et immeubles, le 16 mars 2015, après que l’avocat des Hells eut reconnu que l’ancien bunker avait notamment été acquis avec de l’argent provenant du crime.

image