22 mars 2016
La Ville de Saint-Ours est fière du succès de la Passion d’Augustine
Par: Julie Lambert
Le film La Passion d’Augustine, a récolté des prix au Gala du cinéma québécois le 20 mars dernier. Sur la photo, l’équipe de tournage qui a croqué plusieurs paysages de Saint-Ours en 2014. | Photo: TC Média – Louise Grégoire-Racicot

Le film La Passion d’Augustine, a récolté des prix au Gala du cinéma québécois le 20 mars dernier. Sur la photo, l’équipe de tournage qui a croqué plusieurs paysages de Saint-Ours en 2014. | Photo: TC Média – Louise Grégoire-Racicot

La Passion d’Augustine de Léa Pool a été sacré meilleur film de l’année au Gala du cinéma québécois, le 20 mars dernier, en plus de récolter les prix de la meilleure réalisation et de la meilleure actrice. La Ville de Saint-Ours est très fière du succès récolté par la production qui met en vedette plusieurs lieux de la municipalité.

En lice pour 10 trophées lors du Gala, le long métrage a terminé la soirée avec six statuettes. Les récents prix ont emballé le maire de la Ville de Saint-Ours, Sylvain Dupuis. L’équipe de tournage avait filmé des scènes principalement dans les rues de la municipalité, mais également dans son couvent.

« On est très heureux comme communauté. La nouvelle a tourné allègrement sur les médias sociaux et nos citoyens sont très fiers. C’est une bonne nouvelle pour nous, puisque le film met en valeur notre municipalité », souligne le maire Dupuis.

La directrice des lieux de tournage pour le film, Louise Bédard, expliquait dans nos pages qu’il avait fallu trouver un bâtiment correspondant à l’histoire de l’époque (les années 1960) et qu’elle avait découvert la perle rare à Saint-Ours après plusieurs recherches.

« Le patrimoine religieux a beaucoup changé. Il en reste très peu avec ce look particulier. Le travail de recherche a été ardu puisqu’il y en a très peu à Montréal. Celui de Saint-Ours avait gardé son cachet et notre équipe a seulement eu à ajouter un escalier à l’avant. Nous avons aussi tourné des scènes extérieures devant l’église. »

De bons souvenirs

M. Dupuis se rappelle avec beaucoup de gaieté les semaines de tournage et la participation des citoyens à la réalisation de ce long métrage. L’équipe de production avait rencontré la Ville afin de déterminer des lieux intéressants. Plusieurs d’entre eux ont été suggérés par les Saint-Oursois, se félicite-t-il.

« Même au niveau des costumes, l’équipe a utilisé des vêtements provenant de notre brocante où il y a plusieurs antiquités. Il y avait aussi de vieilles voitures de la région. Les citoyens sont très heureux de voir dans le film des objets à eux qu’ils reconnaissent. »

Le film sera présenté prochainement en France. Une autre raison de se réjouir, pense le maire Dupuis. La municipalité pense également réaliser un projet spécial pour souligner le tournage du film dans les prochains mois.

« Le film et la Ville récoltent des retombées internationales. On travaille sur des choses dans le contexte de notre 150e anniversaire qui se déroule cette année », conclut M. Dupuis sans vouloir en dévoiler davantage.

image