21 novembre 2016
La Ville de Saint-Joseph veut acquérir un bateau historique
Par: Sarah-Eve Charland
La Ville de Saint-Joseph-de-Sorel souhaite mettre la main sur le remorqueur Le Deschenaux. | Photo: Gracieuseté/André Guévremont

La Ville de Saint-Joseph-de-Sorel souhaite mettre la main sur le remorqueur Le Deschenaux. | Photo: Gracieuseté/André Guévremont

Les élus de la Ville de Saint-Joseph-de-Sorel veulent mettre leur passé industriel en valeur en tentant d’acquérir le remorqueur Le Deschenaux, construit en 1935 par les Chantiers Manseau.

« On a un passé maritime important, mais on a tendance à l’oublier […] On travaille fort à renforcer le sentiment de fierté de nos citoyens et à redorer l’image de Saint-Joseph-de-Sorel », affirme le conseiller municipal Jacques Renaud.

Le remorqueur a été construit en 1935 à Saint-Joseph-de-Sorel. Il a été acheté en 1957 par la Commission Hydro-Électrique du Québec, aujourd’hui devenue Hydro-Québec. La Société d’État utilise encore à ce jour le bateau comme estacade – ou brise-glace – près de la centrale hydroélectrique à Beauharnois.

Les élus ont approché Hydro-Québec en 2008 pour l’acquérir afin de l’exposer au parc de la Pointe-aux-Pins, mais ils ont reçu une réponse négative. Le 12 septembre dernier, ils ont rencontré une représentante de la société d’État.

« Présentement, il est en parfaite condition, mais, comme elle nous a dit, toute bonne chose a une fin », dit-il avec enthousiasme.

Le bateau mesure 51,8 pieds en longueur et 16 pieds de largeur. Il pèse 46 tonnes.

« Si j’ai le droit de rêver, j’aimerais remettre le bateau à son origine et l’exposer dans un parc. Il s’agit d’un projet à long terme. Peut-être que je ne verrai pas ce projet se réaliser en étant qu’élu, mais j’espère pouvoir transmettre cette volonté aux successeurs à la mairie », ajoute-t-il.

Plusieurs aspects du projet demeurent inconnus, comme les coûts ou l’emplacement pour installer le bateau. Il espère toutefois aménager un parc à l’instar du parc historique du canon, près des Forges de Sorel.

« On a manifesté notre intérêt. On va relancer Hydro-Québec régulièrement. On veut garder le dossier ouvert », assure-t-il.

Hydro-Québec ouvert

« On comprend très bien l’intérêt pour le bateau, qu’on partage également puisque Le Deschenaux représente un équipement d’importance. On l’utilise quotidiennement », indique la porte-parole d’Hydro-Québec, Geneviève Lafortune.

Le bateau a été remis à niveau en 1985 et en 2015. « Au fil des années, on s’est assuré d’investir dans ce bateau. On croit pouvoir l’utiliser encore pour plusieurs années, voire jusqu’à 10 ans. Le patrimoine est important pour Hydro-Québec. L’intérêt de la Ville est inscrit dans le dossier du bateau. »

Historique*
1935 : construction aux Chantiers Manseau à Saint-Joseph-de-Sorel
Début des années 50 : location du bateau à Beauharnois Light Heat & Power (BLHP)
1957 : vente à la Commission Hydro-Électrique du Québec, devenue plus tard la société d’État Hydro-Québec.
1985 : cure de rajeunissement
2015 : deuxième cure de rajeunissement
*Source : André Guévremont
image