31 janvier 2017
La vigile en hommage aux victimes sous les yeux d’une Soreloise
Par: Sarah-Eve Charland
Des milliers de personnes se sont réunies à Québec en support aux victimes et aux familles des victimes. | Roxanne Plamondon

Des milliers de personnes se sont réunies à Québec en support aux victimes et aux familles des victimes. | Roxanne Plamondon

« Toute une population était unie dans un même souffle pour rendre gloire à la mémoire si fraîchement détruite de leur famille et de leurs amis », raconte la Soreloise Roxanne Plamondon qui a vécu la vigile organisée le 30 janvier en hommage aux victimes de l’attentat envers une mosquée de Québec.

Des milliers de personnes se sont réunies, comme elle, pour supporter les familles des victimes et la communauté musulmane. Certaines d’entre elles tenaient des chandelles, alors que d’autres brandissaient des pancartes avec des messages de paix et d’unité.

Le maire Régis Labeaume, le premier ministre du Québec Philippe Couillard et le premier ministre du Canada Justin Trudeau étaient présents.

« Entendre la communauté musulmane unie dans une parole, avec toute la musicalité de la langue arabe, a été un des moments les plus forts de la vigile », souligne-t-elle.

Les 24 heures suivant la tuerie

Mme Plamondon raconte comment elle a vécu les 24 heures qui ont suivi les attentats dans la capitale nationale. Elle a appris la nouvelle par le biais des réseaux de nouvelles le 29 janvier, en soirée. Ce n’est que le lendemain qu’elle a réalisé l’ampleur des événements.

« J’ai pris conscience de la gravité de l’événement quand mon conjoint s’est dit inquiet pour son collègue musulman. C’est là que j’ai pensé à mes collègues; deux musulmanes d’une infinie bonté et d’une ouverture extraordinaire », se rappelle-t-elle.

Rendue à son milieu de travail, elle a constaté une ambiance particulièrement tendue en raison des événements. « La plupart de nos collègues musulmans étaient absents, par deuil et non pour une fatale raison. N’empêche que ça inquiète quand même. »

image