10 avril 2018
La suspension du cours Techniques d’éducation à l’enfance dénoncée
Par: Sarah-Eve Charland

Le président du Syndicat des enseignantes et enseignants du Cégep de Sorel-Tracy, Serge Péloquin, a dénoncé la décision de suspendre le programme Techniques d'éducation à l'enfance. (Photo : Pascal Cournoyer)

Le Syndicat des enseignantes et enseignants du Cégep de Sorel-Tracy a dénoncé l’arrêt du cours Techniques d’éducation à l’enfance à l’automne 2018 craignant une disparition à long terme du programme dans la région.

« On savait que le programme était sous surveillance, mentionne le président du syndicat, Serge Péloquin. Pour nous, c’est quasiment une fermeture. Il est très difficile de relancer un programme après une suspension. »

Il redoute une fermeture complète du programme d’ici deux ans. Le ministère avait accordé le cours de façon permanente, mais avec une réévaluation au bout de six années. La technique entamera sa sixième année à l’automne.

«Pourquoi ne pas attendre après la sixième année? On n’a pas de réponses satisfaisantes. […] Ce sera difficile d’évaluer s’il manque une cohorte », déplore-t-il.

Trois enseignants à temps plein et un autre à temps partiel travaillent au programme de Techniques d’éducation à l’enfance. « Depuis cinq ans, les enseignantes du programme ont travaillé d’arrache-pied avec leurs étudiants et leurs partenaires pour développer localement cette approche innovatrice et unique. […] Le programme est réalisé avec la nature et les animaux », ajoute-t-il.

La direction a justifié sa décision par la baisse des inscriptions, selon le syndicat. À l’heure actuelle, sept étudiants sont inscrits en première année. On enregistre cinq étudiants en deuxième année. Trois finissants se retrouvent en dernière année.

Il croit que l’ouverture d’une Attestation d’études collégiales en éducation à l’enfance en même temps que la période d’inscription de la technique a nui au programme.

« Nous déplorons que le Cégep décide de suspendre le programme maintenant alors que des solutions ont été mises sur la table par le syndicat pour tenter d’améliorer cette situation à moyen terme. Les enseignants étaient prêts à absorber le déficit en donnant du temps bénévolement. Nous étions prêts à augmenter notre charge de travail pour compenser », précise M. Péloquin.

Le Syndicat des enseignantes et enseignants du Cégep de Sorel-Tracy organise une manifestation devant l’établissement collégial demain, le mercredi 11 avril, sur l’heure du dîner.

À lire aussi:

image