28 février 2017
La statue de Bob Éthier sera restaurée dès l’été
Par: Sarah-Eve Charland
Le professeur de l’école de sculpture au Regroupement pour la santé des aînés, Euclide Cormier, est en charge de restaurer l'oeuvre. | Gracieuseté

Le professeur de l’école de sculpture au Regroupement pour la santé des aînés, Euclide Cormier, est en charge de restaurer l'oeuvre. | Gracieuseté

Le sculpteur Euclide Cormier (à droite) restaure la statue à la demande du maire de Sorel-Tracy, Serge Péloquin. | Gracieuseté

Le sculpteur Euclide Cormier (à droite) restaure la statue à la demande du maire de Sorel-Tracy, Serge Péloquin. | Gracieuseté

Le sculpteur Roger Péloquin avec son oeuvre. | Gracieuseté

Le sculpteur Roger Péloquin avec son oeuvre. | Gracieuseté

La statue de Bob Éthier, le célèbre boxeur et culturiste de Sorel-Tracy, sera restaurée et remise à la communauté dès cet été, assure le maire de Sorel-Tracy, Serge Péloquin.

Publicité
Activer le son

C’est le professeur de l’école de sculpture au Regroupement pour la santé des aînés, Euclide Cormier, qui est en charge de cette tâche. Alors qu’il travaille sur le projet depuis près d’un an, il devrait être en mesure de livrer la statue cet été pour souligner le 375e anniversaire de la Ville de Sorel-Tracy.

Cette sculpture, réalisée par Roger Péloquin, a été érigée sur le toit de la marquise du Colisée Cardin pendant de nombreuses années. Bob Éthier avait fondé un gymnase où il entraînait des boxeurs et des lutteurs. Ce gymnase a été ouvert, pendant quelques années, dans un bâtiment à l’arrière du Colisée.

Au moment des rénovations du Colisée Cardin, la statue a été remise auprès d’un organisme œuvrant dans le domaine du sport, raconte le maire.

L’œuvre s’est également retrouvée sur un terrain de la rue Mogé d’un citoyen, Martin Thériault, pendant plusieurs années. Au moment du décès de ce dernier, la Ville a récupéré la sculpture. Depuis, la statue a été entreposée sur l’un des terrains de la Ville.

« Quand j’ai été élu, j’ai décidé de fouiner un peu partout sur les propriétés de la Ville. J’ai vu cette sculpture couchée sur le côté dans le fond d’un terrain. Je l’ai amené à nos artisans. C’est un souci du maintien de nos œuvres. On va trouver une façon plus noble de lui rendre hommage », explique Serge Péloquin.

Pour le moment, on ne connait pas l’endroit où l’œuvre, une fois restaurée, sera érigée. « On ne la remettra pas au Colisée Cardin. On va discuter avec les gens avec le domaine du culturisme. »

Une œuvre qui a marqué les esprits

Cette nouvelle réjouit le secrétaire du Panthéon des sports de Sorel-Tracy, Jacques Sévigny. « Cette statue a marqué toute une génération. Nous souhaitions la conserver pour transmettre la mémoire de cet homme aux autres générations. »

L’athlète Bob Éthier a été intronisé au Panthéon des sports de Sorel-Tracy il y a trois ans. « Il a été quelqu’un d’important pour le milieu sportif. Il a entraîné beaucoup de boxeurs et de lutteurs. Il a eu beaucoup d’impact à une époque où le sport n’était pas aussi bien organisé comme aujourd’hui », affirme M. Sévigny.

L’héritage de Bob Éthier

Robert « Bob » Éthier a été reconnu pour son implication dans le domaine du sport notamment avec l’ouverture de son gymnase où il enseignait la boxe, la lutte et le culturisme. Il a aidé des jeunes qui n’en avaient pas les moyens à suivre des cours de boxe ou un entraînement physique. Il a aussi remporté le titre de Monsieur Canada. Avant de mourir à l’âge de 33 ans en 1959, il a aussi été reconnu pour ses exploits dans la boxe.

Un vieil ami se remémore Bob Éthier

Jacques Champagne, propriétaire du gymnase et de la clinique de physiothérapie du même nom, se montre ému d’apprendre que la statue de son ami, Bob Éthier, sera restaurée.

M. Champagne a connu cet athlète dans le club scout de la région. Ils se voyaient tous les samedis durant leur adolescence. « Il aimait jouer de l’accordéon et il pouvait marcher sur un câble de fer comme un funambule. Je lui amenais donc mon accordéon. En échange, il m’apprenait à marcher sur un câble », raconte-t-il.

C’est à ce moment qu’une amitié s’est formée. Une amitié qui a perduré jusqu’à la mort de Bob Éthier, alors qu’il n’avait que 33 ans.

« C’est malheureux qu’il soit parti si vite. Il était tellement généreux. Il était comme mon frère. C’était aussi un athlète incroyable. Il pouvait casser une roche sur son estomac », se rappelle-t-il.

C’est l’une des raisons qui amené M. Champagne à installer une photo grandeur nature de Bob Éthier dans son gymnase, situé sur l’avenue Hôtel-Dieu à Sorel-Tracy.

Lorsque M. Éthier a ouvert son premier gymnase, M. Champagne a participé à l’entreprise en y offrant des soins de physiothérapie. Quelques années plus tard, ils se sont séparés en ouvrant chacun un gymnase. « On ne s’est pas chicané », dit-il avec le sourire.

image