18 janvier 2016
La saison de la grippe tarde à arriver
Par: Sarah-Eve Charland
La salle d’urgence à l’Hôtel-Dieu de Sorel n’a pas été achalandée durant le temps des Fêtes. | TC Média - Denis Germain

La salle d’urgence à l’Hôtel-Dieu de Sorel n’a pas été achalandée durant le temps des Fêtes. | TC Média - Denis Germain

La saison de la grippe se fait attendre. Alors que les salles d’urgence de l’Hôtel-Dieu de Sorel ont peu été occupées durant les dernières semaines, les experts peinent à expliquer le phénomène.

« Nous pouvons confirmer, qu’effectivement la grippe arrive plus tard cette année », affirme la porte-parole du Centre intégré de santé et de services sociaux (CISSS) Montérégie-Est, Magali Dupont.

Du 13 décembre 2014 au 10 janvier 2015, les durées moyennes de séjour (DMS) sur civière tournaient autour de 16,3 heures. Le nombre de personnes ayant des symptômes d’allure grippale variait entre 12 et 18 cas par jour à l’urgence pour cette même période.

Cette année, la moyenne des DMS était de 12 heures durant les deux semaines du temps des Fêtes. La direction a compté entre zéro et quatre cas reliés aux symptômes d’allure grippale par jour à l’urgence.

L’année dernière, l’Hôtel-Dieu de Sorel-Tracy avait enregistré des records de transport en ambulance de personnes en isolation dans une même journée. La situation est loin d’être la même cette année.

Une situation pas si extraordinaire

Toutefois, l’agente d’information de la Direction de la santé publique, Chantal Vallée, assure qu’il ne s’agit pas d’une situation exceptionnelle.

« Dans les années précédant la pandémie de grippe A (H1N1) en 2009, il arrivait assez régulièrement que la grippe commence à circuler en janvier et même au début de février. Au cours des dernières années, les saisons de la grippe étaient plus précoces, mais il n’y a pas d’explications simples à cela », explique-t-elle.

Puisque la saison de la grippe n’est pas encore débutée, la Direction de la santé publique n’est pas en mesure d’établir si le vaccin est efficace ou non.

« Plusieurs facteurs peuvent contribuer à retarder la saison de la grippe, dont un hiver moins froid qui diminuerait peut-être la sécheresse des muqueuses, ce qui nous rend plus vulnérables au virus, ou encore une augmentation de la résistance des personnes à la suite des éclosions des années précédentes », ajoute-t-elle.

Des cliniques de vaccination auront lieu le 18 janvier et 15 février entre 13h et 20h au CLSC Gaston-Bélanger à Sorel-Tracy

« Le début de la saison de la grippe varie d’une année à l’autre. Mais une chose est certaine, la grippe revient chaque hiver. Il est toujours temps de se faire vacciner pour se protéger et protéger les gens autour de nous qui sont plus vulnérables », conclut Mme Vallée.

image