1 octobre 2019
Échos du conseil de ville de Sorel-Tracy du 23 septembre
La rue Adélaïde en partie à sens unique
Par: Jean-Philippe Morin

Le sens unique sera instauré au cours des prochaines semaines sur la rue Adélaïde entre le boulevard Fiset et la rue de Ramezay. Photo Pascal Cournoyer | Les 2 Rives ©

Le conseil de ville de Sorel-Tracy a décidé de rendre la rue Adélaïde à sens unique vers l’ouest, entre le boulevard Fiset et la rue de Ramezay.

La décision a été prise après deux consultations avec des citoyens du secteur, dont une qui a rassemblé une trentaine de personnes le 17 septembre, explique le conseiller municipal du Vieux-Sorel, Jocelyn Mondou.

« Il y a eu des réparations majeures pour les égouts, l’aqueduc et les trottoirs, puis des ilots de verdure ont été installés. Les gens nous disaient alors que la rue était trop étroite et qu’ils ne pouvaient plus se stationner devant chez eux. On a donc proposé de rendre Adélaïde à sens unique de Fiset vers Ramezay, ce qui a semblé plaire à tout le monde », souligne-t-il.

Du marquage sur la chaussée sera effectué pour bien identifier les places de stationnement dans la rue. Des arbres seront bientôt plantés dans les ilots de verdure. Le stationnement de l’église St-Maxime pourra aussi être utilisé pour les résidents ou les visiteurs.

Les panneaux de sens unique seront installés dans les prochaines semaines.

Le conseil aura son directeur de cabinet

La Ville de Sorel-Tracy a ouvert un poste de conseiller délégué ou conseillère déléguée au cabinet du maire et à la direction générale après avoir aboli le poste de technicienne en communication.

Selon l’offre d’emploi, le cadre contractuel à temps complet effectuera la gestion de l’ensemble des tâches liées à la gestion administrative courante du cabinet du maire, comme la mise en place d’événements protocolaires, conférences de presse ou autres activités.

« C’est dans notre vision de réorganisation de nos services. Il y a eu des changements en ressources humaines, dans le Service incendie et dans les communications. Le but n’est pas d’injecter plus d’argent puisque le salaire ressemblera à celui de la technicienne en communication, mais bel et bien dans le cadre d’une réorganisation des ressources humaines à la Ville », commente le maire Serge Péloquin.

Travaux dans trois parcs

Le 6 juin, le conseil avait autorisé un montant de 73 300 $ provenant du fonds de parc afin de financer des travaux connexes à l’aménagement des jeux d’eau au parc Dorimène-Desjardins. Comme il restait un montant de 6000,94 $ à ce fonds, il a été réaffecté pour des travaux d’aménagement aux parcs Michel-Pelletier, des Trembles et du Marinier.

Une nouvelle patinoire multifonctionnelle au parc Bibeau

Des travaux de construction et d’aménagement d’une patinoire multifonctionnelle débuteront sous peu au parc Bibeau.

Le contrat pour la construction d’une dalle de béton et l’éclairage pour cette patinoire a été accordé au plus bas soumissionnaire conforme, Danis Construction inc., au coût de 130 915,26 $, taxes non comprises.

Quant au contrat pour la construction et l’aménagement de la patinoire, il a aussi été accordé au plus bas soumissionnaire conforme, soit Lambert et Grenier inc., au coût de 51 600 $, taxes non comprises.

Ces dépenses seront financées à même un règlement d’emprunt.

Aide financière à Grenville-sur-la-Rouge

À l’instar de la Ville de Saint-Ours, qui a donné 1 $ per capita (1750 $) à la Municipalité de Grenville-sur-la-Rouge, Sorel-Tracy donnera une assistance financière de 500 $ afin de l’appuyer dans le cadre de sa campagne de sensibilisation et de financement intitulée « Solidarité GSLR ».

Grenville-sur-la-Rouge fait face à une poursuite record de 96 M$ en dommages et intérêts par la compagnie d’exploration minière de Vancouver, Canada Carbon. La Ville veut donc aider à financer les frais de défense, d’expertise et de sensibilisation de la petite Municipalité qui a lancé une campagne visant à obtenir 200 000 $. Selon Sorel-Tracy, Canada Carbon attaque les décisions démocratiques qui relèvent du pouvoir exclusif du conseil municipal et de ses citoyens.

Travaux de réfection au Centre des aînés Au Fil des Ans

Des travaux de réfection de l’enveloppe du bâtiment et de la toiture du 3225, rue Courchesne, qui accueille le Centre des aînés Au Fil des Ans, auront lieu sous peu.

Pendant la réalisation des plans et devis, différentes problématiques de mises aux normes et de contamination par la moisissure ont été identifiées, ce qui a nécessité des mandats additionnels pour des services professionnels.

Avant de procéder à la dépense, le conseil a donc établi le mode de paiement, soit un emprunt au fonds de roulement jusqu’à concurrence d’une somme de 10 000 $ remboursable en cinq versements annuels, égaux et consécutifs à partir de 2020.

image