27 février 2017
La route de la Pointe-du-Nord-Est toujours fermée à la circulation
Par: Louise Grégoire-Racicot
La Pointe-du-Nord-Est est la cible d’inondations année en après année. | Photo:TC Média - Archives / Pascal Cournoyer

La Pointe-du-Nord-Est est la cible d’inondations année en après année. | Photo:TC Média - Archives / Pascal Cournoyer

Comme le maire d’Yamaska, Louis R. Joyal le souhaitait, l’aéroglisseur de la Garde côtière est présentement à l’embouchure des rivières Yamaska et Saint-François pour détruire l’embache qui s’y était formé et menaçait d’inonder certaines parties de la municipalité. Le briser permettra une circulation plus fluide de l’eau, a expliqué le maire.

Publicité
Activer le son

Lundi matin, la situation ne s’était pas détériorée malgré les hautes températures de la fin de semaine, a-t-il décrit. Mais la route menant à la Pointe du Nord-Est était toujours fermée à la circulation, de la route à la fin du Grand-Chenal jusqu’à la hauteur du numéro civique 180.

La municipalité a invité les résidents de ce secteur à évacuer leur domicile, le 24 février. Ceux qui désiraient y rester devaient signer un document. Cinq personnes ont cependant refusé d’obtempérer à cette demander.

Cette décision a été prise à la suite des recommandations de la firme d’ingénieurs, Groupe FBE Bernard Experts.

« Tous les ans, une parcelle de la route est emportée par les inondations. C’est un peu plus critique cette année étant donné que, l’année dernière, une parcelle plus importante s’est effondrée. La route est fragilisée. Maintenant, il n’y a plus rien qui retient la route », explique le maire M. Joyal.

La municipalité a effectué de nombreuses démarches, dit-il, pour obtenir les autorisations du ministère de l’Environnement pour réparer la route. L’autorisation a été accordée à la fin de décembre 2016. La municipalité avait jusqu’au 1er mars pour effectuer les réparations.

« En raison de l’hiver et de la préparation, on n’a pas été capable de le faire. On va recommencer nos démarches », continue-t-il.

« Fermer cette route est donc une question de prévention pour nos citoyens et de sécurité aussi. Les températures douces des prochains jours pourraient entraîner des inondations à Yamaska, et du même coup emporter une parcelle de la route de la Pointe-du-Nord-Est », a-t-il noté.

M. Joyal a aussi rapporté que lundi matin, de l’eau coulait à bon débit sur le pont reliant le petit chenail à l’île du Domaine. Mais les camions pouvaient encore y circuler sans danger, a-t-il commenté .

M. Joyal assure que la municipalité suit la situation de près et travaille en collaboration avec la Sécurité civile du Quybec pour assurer la protection de tous.

image