26 juin 2020
La réouverture repoussée à la mi-juillet au Musée des Abénakis
Par: Sébastien Lacroix
L’exposition permanente Wôbanaki : peuple du soleil levant sera présentée pour une dernière année en 2020.
Photo tirée du site web museeabenakis.ca

L’exposition permanente Wôbanaki : peuple du soleil levant sera présentée pour une dernière année en 2020. Photo tirée du site web museeabenakis.ca

Malgré le fait que le gouvernement ait autorisé la reprise des activités dans les institutions muséales depuis le 29 mai, ce n’est pas avant la mi-juillet qu’ouvrira le Musée des Abénakis d’Odanak : l’attraction phare du Bas Saint-François.

Publicité
Activer le son

La date officielle de réouverture est le 13 juillet. Puisque l’équipe a travaillé au cours des dernières semaines à l’adaptation des expositions ainsi que des espaces du Musée afin d’offrir une expérience de visite sécuritaire et agréable aux visiteurs, dans le respect des mesures sanitaires liées à la COVID-19.

Comme le coronavirus a chamboulé les plans d’un peu tout le monde, c’est aussi le cas de la programmation du Musée des Abénakis. L’exposition Les mondes de la nuit ne sera en effet possiblement pas présentée de l’été. Elle sera plutôt à suivre pour l’automne.

Produite par le Musée de la nature et des sciences de Sherbrooke, celle-ci visait à offrir une expérience amusante aux visiteurs en misant sur l’ambiance claire obscure pour découvrir ce qui se passe dans notre cerveau et à l’extérieur, lorsque le soleil est couché.

Des nouveautés malgré la crise

Le Musée des Abénakis sera tout de même en mesure de présenter quelques nouveautés cette année. Dès la fin juillet, une toute nouvelle exposition archéologique, dont le nom n’est pas encore déterminé, mettra en lumière plusieurs nouveaux artéfacts qui ont été mis au jour lors des fouilles archéologiques menées à Odanak dans les dernières années.

L’exposition Tolakonutome – raconte une histoire, qui venait tout juste de débuter lorsque la crise de la COVID-19 a éclaté, pourra quant à elle reprendre du service comme prévu. Celle-ci regroupe 25 œuvres, dont une vingtaine de peintures de l’artiste malécite Ginette Kakakos Aubin.

« Cette exposition est fondée sur l’exploration des origines autochtones de l’artiste qui nous guide à travers sa propre histoire et qui se veut une véritable recherche de ses racines culturelles. Ses œuvres sont inspirées des arts primitifs, des objets, des vêtements et de la broderie de ses ancêtres », explique la coordonatrice des projets et des communications du Musée des Abénakis, Vicky Desfossés-Bégin.

L’exposition permanente Wôbanaki : peuple du soleil levant sur la culture matérielle des Abénakis, qui est en place depuis 2006, devrait quant à elle être présentée pour la dernière année. Celle-ci compte sur une projection multimédia sur la création du monde selon la tradition de ce peuple, ainsi qu’un parcours qui raconte l’histoire des Abénakis et leur mode de vie ancestral.

La nouvelle exposition permanente a quant à elle été reportée d’un an. En processus d’élaboration depuis 2018, elle était initialement prévue en 2020. Elle devrait finalement être dévoilée l’été prochain.

image