26 janvier 2016
La réorganisation permettra de sauver plus de 200 000$ en temps supplémentaire
Par: Sarah-Eve Charland
Le Service de sécurité incendie de Sorel-Tracy compte réduire ses dépenses en temps supplémentaire grâce à la réorganisation majeure du service. | TC Média - Pascal Cournoyer

Le Service de sécurité incendie de Sorel-Tracy compte réduire ses dépenses en temps supplémentaire grâce à la réorganisation majeure du service. | TC Média - Pascal Cournoyer

La nouvelle réorganisation du Service de sécurité incendie permettra d’économiser plus de 200 000$ en temps supplémentaire dès l’année prochaine.

À lire aussi: Une première historique : 20 pompiers à temps plein assermentés

Avant la réorganisation mise en place le 16 août 2015, deux pompiers se retrouvaient en permanence à la caserne située à Tracy et trois à celle située à Sorel. Le Service de sécurité incendie arrivait dans environ 50% des cas à répondre au besoin du schéma de couverture des risques.

Selon ce schéma, 10 pompiers doivent arriver sur les lieux d’une intervention en 15 minutes dans 90% des cas. Puisque les pompiers en place ne suffisaient pas à combler les attentes, le Service de sécurité incendie était amené à débourser en temps supplémentaire.

« C’est la deuxième raison qui nous a incités à faire la réorganisation, après la force de frappe plus grande. On voulait diminuer nos dépenses en temps supplémentaire », affirme le directeur général, Carl Woods.

La réorganisation permet d’avoir cinq pompiers en permanence à la caserne de Tracy et cinq à la caserne à celle de Sorel. Vingt nouveaux pompiers à temps plein ont été assermentés en novembre 2015.

Au terme des cinq prochaines années, le budget destiné aux salaires augmentera de 125 000$. L’augmentation se fera progressivement afin que le Service ne subisse pas de changement drastique la première année.

Une plus grande force de frappe

Dès que l’appel 911 entre à la caserne, le camion est sorti de la caserne environ une minute et demie plus tard, explique M. Woods. En moins de cinq minutes, les pompiers arrivent sur les lieux de l’intervention en milieu urbain.

« Le temps de réponse n’a pas changé. Avant, nous n’avions pas assez de pompiers pour être efficaces. On sait que les premières minutes sont cruciales. Maintenant, on est efficace dès l’arrivée des premiers pompiers sur les lieux », affirme M. Woods.

Depuis la mise en place de la réorganisation, les pompiers ont dû déclencher une 2e alarme seulement qu’à deux reprises, ajoute-t-il, dont une par prévention. Une 2e alarme consiste à appeler environ une quinzaine de pompiers additionnels à ceux en devoir, dont neuf payés en temps supplémentaire.

« Nous demandons une 2e alarme lorsque l’intervention ne suffit pas avec les effectifs en devoir sur l’appel initial. Nous le faisons de moins en moins, car notre force de frappe s’est grandement améliorée », conclut-il.

Coût du temps supplémentaire

2014 272 605$

2015* 187 664$

2016 (prévision) 50 000$

*En 2015, du 16 août au 31 décembre, le temps supplémentaire a coûté 28 189$.

image