2 octobre 2019
La Porte du Passant demande à la Ville de respecter ses engagements
Par: Jean-Philippe Morin

La présidente du conseil d'administration de La Porte du Passant, Louise Delisle, dénonce que la Ville de Sorel-Tracy ne lui ait pas remis tout l'argent garanti pour sa relocalisation sur la rue Phipps. Photo Jean-Philippe Morin | Les 2 Rives ©

La Porte du Passant accuse publiquement la Ville de Sorel-Tracy de ne pas tenir ses promesses en lien avec son déménagement survenu il y a deux ans du Centre communautaire Notre-Dame à la rue Phipps.

Dans une résolution adoptée en juin 2017 (voir plus bas), la Ville accordait une aide financière de 20 000 $ à l’organisme pour sa relocalisation et garantissait une assistance supplémentaire de 20 000 $ pour 2018, conditionnellement à ce que La Porte du Passant lui transmette l’ensemble des factures et pièces justificatives reliées à ce déménagement au fur et à mesure qu’elles étaient disponibles.

Ce qui a été fait, selon la présidente du conseil d’administration de l’organisme, Louise Delisle. Or, après avoir versé le premier 20 000 $ en 2017, la Ville n’a remis que 5019 $ en 2018.

« On ne comprend pas, lance d’emblée Mme Delisle. Pour nous, c’était clair que le 40 000 $, c’était pour des frais de relocalisation, pas juste du déménagement avec des camions cubes. Juste déménager des biens, ça ne coûte pas 40 000 $, c’est bien moins cher. Mais se relocaliser au complet, acheter du matériel qu’on ne peut déménager comme un gros réfrigérateur, ça gonfle la facture. »

Selon La Porte du Passant, le coût total du déménagement a grimpé à près de 90 000 $, ce qui inclut des achats comme un réfrigérateur, une hotte et d’autres éléments essentiels.

« La facture aurait pu être plus grosse, mais on a eu plusieurs dons. On a vraiment été à l’essentiel. On comptait sur ce deuxième 20 000 $ pour nous aider, mais la Ville en a décidé autrement. C’est pourtant écrit que le montant était garanti dans la résolution, à condition qu’on présente toutes les factures, ce qu’on a fait », dénonce Mme Delisle.

« J’ai tenté d’avoir des explications, j’ai écrit des lettres, mais on n’a jamais eu de rendez-vous. Je ne veux pas partir de guerre avec la Ville, je sais qu’ils reconnaissent notre mission et nous supportent. Je veux simplement des explications », conclut-elle.

Pour le déménagement seulement

Le maire Serge Péloquin, soutient qu’en 2017, La Porte du Passant lui a demandé de prêter des employés pour déménager du matériel lourd. Pour une question d’assurances, la Ville a plutôt proposé de donner un premier 20 000 $ sans condition. Pour l’octroi d’un deuxième montant en 2018, M. Péloquin a demandé que l’organisme présente à la Ville des factures associées au déménagement des biens pour couvrir jusqu’à un maximum de 20 000 $.

« Plusieurs choses dans les factures ne concernaient pas la Ville, comme des travaux d’aménagement et d’amélioration locative. La Ville ne s’est pas engagée pour payer dans l’amélioration de la bâtisse. On ne s’est pas engagé non plus à aménager des plans de cuisine ou à réparer le frigo qui avait une fuite de gaz. On ne s’est pas engagé pour le réacheminement du courrier ou l’achat de tables et comptoirs en acier inoxydable. Le conseil a maintenu sa décision d’octroyer une subvention à La Porte du Passant pour les frais reliés directement au déménagement des biens de l’organisme, tel que stipulé dans la résolution. […] C’est un problème d’interprétation, mais avec nos procureurs qui ont scruté chacune des factures en lien avec la résolution, le conseil a décidé de maintenir sa décision », souligne le maire de Sorel-Tracy, en ajoutant que sa porte est toujours ouverte pour une discussion ou une rencontre.

« C’est important pour nous d’avoir cet organisme chez nous. On gère un faux problème en ce moment. Si La Porte du Passant souhaite nous déposer une demande différente de cette résolution, qu’elle le fasse et le conseil rendra une décision », conclut-il.

——-

Résolution adoptée le 19 juin 2017

CONSIDÉRANT que La Porte du Passant est un organisme communautaire ayant comme mission de favoriser la sécurité alimentaire et l’inclusion des personnes.

CONSIDÉRANT que pour atteindre ses objectifs, La Porte du Passant :

-Exploite un service de cafétéria communautaire et opère un comptoir alimentaire;

-Favorise temporairement l’accès gratuit aux services de cafétéria aux personnes vivant une situation problématique;

-Offre de l’écoute, du support, de l’information et sensibilise;

-Favorise le rapprochement entre les personnes fréquentant les activités de La Porte du Passant;

-Fournit un encadrement de travail de qualité aux gens bénéficiant des programmes gouvernementaux.

CONSIDÉRANT que pour améliorer la qualité de ses services, La Porte du Passant souhaite se relocaliser.

IL EST PROPOSÉ PAR M. Jocelyn Mondou, appuyé par M. Alain Maher :

QUE LA Ville de Sorel-Tracy accorde une assistance financière de 20 000 $ en 2017 et garantisse une assistance financière supplémentaire de 20 000 $ en 2018.

Que cette assistance financière soit conditionnelle à ce que La Porte du Passant transmette à la Ville de SOREL-TRACY l’ensemble des factures et pièces justificatives reliées à ce déménagement au fur et à mesure qu’elles seront disponibles.

Que cette dépense soit financée à même les activités financières.

image