9 septembre 2016
La plume de Cynthia Massé touche le cœur des gens
Par: Julie Lambert

La Soreloise Cynthia Massé a été sélectionnée pour faire partie des 20 auteurs actuellement sur la liste préliminaire du Prix du récit Radio-Canada.

L’étudiante vient tout juste de terminer son baccalauréat en Écriture de scénario et création littéraire à l’Université de Montréal. Elle entame prochainement sa maîtrise en Création littéraire au même endroit.

« À la base, je voulais faire mon BAC en écriture littéraire pour devenir enseignante au cégep. Mais j’ai trop aimé ça et je voulais continuer dans cette voie. Plus j’écris, plus que je constate que les images que je décris correspondent à ce qui se passe dans ma vie. J’écris tout le temps et mon téléphone est plein de petites notes », révèle la jeune femme.

Elle avait soumis une première fois sa candidature, l’an dernier, à ce concours qui récompense chaque année les meilleurs récits, nouvelles et poèmes originaux et inédits.

Son texte n’a toutefois pas été retenu. « Je m’étais prise un peu trop tard. Mon texte n’était pas complètement travaillé. Après l’avoir relu, je n’étais pas trop fière et je m’étais promis de réessayer. Je travaillé mon nouveau texte beaucoup plus cette fois-ci et je suis vraiment plus sûre de moi. »

Son récit intitulé Le réfrigérateur a séduit par son style dynamique et sa structure originale. La candidate décrit son procédé d’écriture entre l’absurdité et le réalisme.

Le texte s’inspire de sa deuxième année d’études et de sa colocataire, mentionne Mme Massé. « Elle avait une routine alimentaire très stricte. Je me demandais si elle avait un problème ou non. .Était-ce une passion ou une obsession? On découvre le point de vue de l’observatrice qui ne sait pas comment s’y prendre pour lui en parler. »

Confiante en ses chances

Très contente de faire partie de la première ronde préliminaire, l’étudiante espère se rendre le plus loin possible dans le concours. Le grand gagnant recevra 6000$ du Conseil des arts du Canada, suivra une résidence d’écriture au centre Banff en Alberta et verra son texte publié dans le magazine Air Canada ainsi que sur le site de Radio-Canada.

Les finalistes recevront quant à eux 1000$ et seront publiés sur le site de la société d’État. Même si elle désire gagner ces prix prestigieux, Mme Massé croit que de s’être rendue à cette étape est déjà une récompense en soi puisque cela lui permet de se faire connaître dans le milieu.

« C’est déjà une belle chance de faire partie des personnes sélectionnées. C’est une belle opportunité de se faire voir. J’ai déjà un blogue littéraire et j’ai un projet de roman. Cela permettra de les faire connaître. J’aimerais terminer mon roman pour pouvoir en profiter au maximum. Ce serait un peu la suite du concours », s’exclame-t-elle.

Les finalistes seront connus le 14 septembre et le grand gagnant sera annoncé le 21 septembre prochain.

Pour lire un extrait, cliquez ici.

image