15 juin 2015
La pluie freine l’élan de l’Expo agricole
Par: Julie Lambert
L’Expo agricole de Sorel-Tracy a attiré 20 000 visiteurs du 10 au 14 juin dernier malgré le mauvais temps des trois premiers jours. | Photo : Gracieuseté

L’Expo agricole de Sorel-Tracy a attiré 20 000 visiteurs du 10 au 14 juin dernier malgré le mauvais temps des trois premiers jours. | Photo : Gracieuseté

Les visiteurs ont été moins nombreux à passer les portes de la 166e édition de l’Expo agricole de Sorel-Tracy. La température en dent de scies a causé plusieurs frayeurs aux organisateurs qui sont tout de même satisfaits des 20 000 entrées enregistrées lors de l’événement.

Du 10 au 14 juin, les citoyens de la région pouvaient participer à l’une des nombreuses activités offertes sur le site du Centre multifonctionnel Richardson comme des tires de chevaux lourds, des jugements bovins, des tours de manège et des spectacles de musique en tout genre.

La température a par contre joué les trouble-fêtes au début de l’événement, souligne le directeur général de la Société d’Agriculture de Richelieu, Marco Lavallée.

Des orages, de la pluie et des nuages se sont succédé pendant trois jours faisant fuir les visiteurs, mentionne-t-il. Les organisateurs étaient très inquiets et ils comptaient sur l’arrivée du week-end pour reprendre les choses en main.

« Cela n’a pas été facile. Notre vendredi est tombé carrément à l’eau. Une chance qu’il a fait beau samedi et dimanche. Nous n’avions jamais vu autant de monde lors d’une même journée. La température était idéale et nous avons eu des gens au-delà de nos espérances », raconte M. Lavallée.

Selon les premières données, le site a accueilli près de 20 000 visiteurs cette année comparativement à 22 000 en 2014. Malgré cette légère baisse, les organisateurs sont satisfaits de voir que les gens étaient encore au rendez-vous.

« On a eu plus de peur que de mal. Nous étions contents de voir qu’ils ont tous fini par venir parce qu’ils aiment participer à l’événement. Nous avons eu de belles activités pour tous les goûts. On travaille déjà sur notre prochaine édition », souligne le directeur général.

Les visiteurs devront s’attendre à beaucoup de changements, soutient-il. On souhaite renouveler la formule dans tous les secteurs, autant le volet agricole que celui récréatif, explique M. Lavallée.

Il pense qu’après autant d’années, l’événement est rendu à cette étape. « Il faut façonner autre chose pour attirer les gens d’ici, mais aussi de l’extérieur. Ce n’est pas quand ça va mal qu’il faut se remettre en question, mais aussi quand ça va bien. Nous avons les moyens de le faire et on y pensait depuis plusieurs années », conclut-il.

image