9 juin 2016
La pianiste Laurence Manning sur une envolée
Par: Julie Lambert
Laurence Manning participera à deux prestigieux concours de musique classique. | Photo: Gracieuseté – Philippe Manning

Laurence Manning participera à deux prestigieux concours de musique classique. | Photo: Gracieuseté – Philippe Manning

Après de nombreuses heures de préparation, la pianiste de la région Laurence Manning usera de toute sa dextérité pour remporter une place de choix lors de sa participation à deux prestigieux concours de musique classique.

Depuis l’hiver, la musicienne se prépare pour être en mesure d’offrir la meilleure performance qui soit lors de la demi-finale de ces deux concours. Sa première prestation a eu lieu le 8 juin à Montréal dans le cadre du Prix d’Europe et la deuxième se déroulera le 13 juin au Tremplin 2016 à Drummondville.

Laurence Manning a déposé sa candidature il y a déjà plusieurs mois, mais ne s’attendait pas du tout à obtenir à deux reprises une réponse favorable pour sa participation.

« Mon but était d’en faire un des deux. Ce sont des concours d’élite pour tous les musiciens. J’ai une énorme chance de pouvoir jouer devant des gens importants de l’industrie qui pourront voir et même recruter par la suite la relève de la musique classique », se réjouit-elle.

Une mémoire d’éléphant

Lors de ses prestations, la pianiste devra présenter environ 40 minutes d’œuvres variées. Au programme, elle offrira des compositions de Pépin, Berg, Haydn, Prokofiev, Ravel et Balakirev.

C’est un très long concert, avoue la musicienne. Dans le but d’être bien préparée et de séduire les juges, elle a pratiqué jusqu’à 30 heures par semaine dans les deux derniers mois.

« J’ai été pendant plusieurs mois dans un tunnel de pratique. La mémorisation de toutes ces pièces était tout un défi, confie la jeune femme. J’offrirai tout mon répertoire. Je dois en plus de cela me préparer pour offrir un autre concert dans l’éventualité que je passerai en finale. C’est un peu stressant. Je n’ai jamais fait ça. Il faut avoir une véritable mémoire d’éléphant et ce n’est pas tous les pianistes qui sont capables de faire ça. »

Si elle séduit les juges, elle pourra se rendre aux finales des deux concours qui auront lieu seulement quelques jours après cette première épreuve. Confiante d’être bien préparée pour relever ce défi, Mme Manning se dit consciente que le niveau de ces concours est extrêmement élevé.

« Je connais les autres participants et ils sont très bons. Cela va dépendre également des goûts des juges. C’est tellement subjectif; certains notent plus le côté artistique alors que d’autres s’attardent aux détails techniques. Je me suis relevé les manches pour être prête et je suis déjà contente de pouvoir me produire là-bas », conclut-elle.

image