6 mars 2018
La MRC obtient sa subvention pour le prolongement de la piste cyclable
Par: Jean-Philippe Morin

Le prolongement de la piste cyclable La Sauvagine débutera cet été. (Photo: archives)

La MRC de Pierre-De Saurel a reçu 587 239$ du Fonds d’appui au rayonnement des régions (FARR), le 6 mars, afin de prolonger la piste cyclable La Sauvagine vers la MRC des Maskoutains.

Ce montant correspond à 80% de la facture estimée à 700 000$ pour le total du projet. La MRC de Pierre-De Saurel assumera le reste des coûts.

Le projet reliera la MRC des Maskoutains (Saint-Marcel et Saint-Louis) à celle de Pierre-De Saurel via des voies partagées. Il vise à réaliser un lien cyclable en prévoyant, dans la partie extrême nord de la MRC, une boucle. Cette dernière permettra de continuer le travail initié en 2003 et de réaliser une partie supplémentaire de la Route verte jusqu’à la route 235 au village d’Yamaska.

« C’est une excellente nouvelle », a commenté le préfet de la MRC de Pierre-De Saurel et maire de Saint-Robert, Gilles Salvas, qui sortait à peine de la conférence de presse tenue le 6 mars à La Prairie.

« Les travaux, du rang Picoudi à Saint-Robert jusqu’au rang Saint-Louis à Yamaska, devraient débuter dès cet été », ajoute M. Salvas.

Traverser la route 132

Maintenant que cette étape est réalisée, la MRC se penchera sur une autre problématique : faire traverser les cyclistes à la hauteur de la route 132, à Saint-Robert. Un tunnel était envisagé, mais les coûts sont beaucoup plus importants, rapporte le préfet Gilles Salvas.

« On va déposer une autre demande dans les prochaines années dans le cadre d’un autre programme. On parle de millions de dollars. On veut d’abord approcher le ministère des Transports pour explorer les possibilités à cet endroit. Est-ce qu’on peut mettre un feu clignotant? Des pancartes? Ce sont toutes des possibilités qu’on explore, mais c’est encore au stade d’idées. Ce n’est pas encore sur la planche à dessin. »

La MRC devra aussi se pencher sur la reconstruction d’un pont en bois surplombant la rivière Saint-Louis. « Ça fera l’objet d’une autre demande de subvention. On a décidé d’y aller par étapes parce qu’au total, c’était plus de 3 M$. En plusieurs petits projets, on a plus de chances de compléter le prolongement rapidement », conclut Gilles Salvas.

Soulagement pour le Réseau cyclable de La Sauvagine

Le président du Réseau cyclable de La Sauvagine, Alain Ferland, a applaudi la décision de Québec. Après 12 ans d’attente et de nombreuses déceptions, une partie du projet est finalement approuvée.

« La piste cyclable de Sorel-Tracy à Saint-Robert, longue de 12 km, a été inaugurée en 2006. Depuis tout ce temps, c’est dans notre plan de travail à chaque année, ce prolongement. C’est satisfaisant pour le Réseau, la Route verte, mais surtout, pour les cyclistes. Allonger la piste cyclable de 6 km devient plus intéressant pour amener des touristes dans la région », croit M. Ferland.

Le prochain cheval de bataille sera de trouver un moyen de traverser la route 132 à la hauteur de Saint-Robert. En 2012, rappelle Alain Ferland, une étude avait été réalisée. Trois options étaient envisagées : une passerelle au-dessus de la route, un tunnel et de la signalisation.

« En tant qu’organisme, on doit s’asseoir avec la MRC et étudier les options pour faire pression sur le MTQ et obtenir une autre subvention. Les cyclistes aguerris peuvent traverser la 132, mais les familles, on oublie ça, c’est trop dangereux. La piste cyclable est familiale en plus. On ne va pas encore attendre 12 ans; je veux voir ça de mon vivant! », conclut le président du Réseau cyclable.

image