17 juin 2020
Projet de modification du schéma d’aménagement
La MRC de Pierre-De Saurel mène une consultation écrite
Par: Jean-Philippe Morin

La MRC de Pierre-De Saurel tient, pour une durée de 15 jours, une consultation écrite en lien avec un projet de règlement visant à modifier le schéma d’aménagement. Le but est d’y intégrer un nouveau territoire d’intérêt « écologique et extraction » dans la municipalité de Saint-Roch-de-Richelieu afin de pouvoir tenir compte du volet « extraction de sable ».

Publicité
Activer le son

Tout citoyen de la MRC qui désire transmettre des commentaires sur les modifications proposées dans le projet de règlement doit les faire parvenir à l’adresse courriel suivante : info@mrcpierredesaurel.com au plus tard le 30 juin prochain.

Il est possible de consulter le règlement numéro 34-20 sur le site Internet de la MRC de Pierre-De Saurel. Les commentaires obtenus seront transmis aux membres du Conseil de la MRC avant l’adoption du règlement prévue lors de la séance du conseil du 8 juillet prochain.

Le projet de règlement 34-20 touche une portion de territoire qui se situe dans la municipalité de Saint-Roch-de-Richelieu. Il a d’ailleurs été élaboré en concertation avec cette dernière.

Les sablières représentent une activité économique importante pour les municipalités aussi bien que pour la région dans son ensemble. Ainsi, en raison de ses rôles et mandats, qui sont en outre de planifier le développement du territoire et de participer à son développement économique, la MRC doit modifier son schéma afin qu’il reflète davantage la réalité d’aujourd’hui.

« La MRC juge donc opportun de créer un nouveau un territoire d‘intérêt particulier de type écologique et extraction temporaire à partir d’un territoire d’intérêt écologique et récréatif existant afin de permettre la continuité des activités d’extraction de sable dans ce territoire », eput-on lire dans le communiqué de la MRC.

« La MRC étant aussi consciente de l’importance des boisés sur son territoire. La modification prévoit qu’à la fin des opérations d’extraction, le territoire soit réhabilité et reboisé », conclut-on.

image