26 septembre 2019
La migration au cœur du Mois des mots
Par: Sébastien Lacroix

Le comité organisateur : David Dorais, Andrée Martin, Micheline Lamoureux et Marc Mineau. Absent sur la photo : Michel Charlebois. Photo Sébastien Lacroix | Les 2 Rives ©

« Octobre le mois des mots » revient pour une troisième édition à Sorel-Tracy avec une panoplie d’activités gratuites. Cette année, on explore le thème de la migration qui désigne un déplacement, volontaire ou forcé, qui implique un changement et une adaptation.

Une causerie avec l’écrivain Jean Pierre Girard sur la notion du road trip aura lieu le 4 octobre, à 19 h, à la Maison des gouverneurs. Il parlera de sa série de chroniques dans Le Devoir, mais également de l’exploitation du sujet en littérature et au cinéma.

Une table ronde sur la migration aura lieu le 10 octobre, à 12 h, au Cégep de Sorel-Tracy, avec Francis Boucher, un essayiste qui se penche sur les immigrants et l’identité québécoise, Rodolphe Lasnes, un écrivain de guide de voyage, et Jean-François Giroux, un professeur de l’UQAM qui s’intéresse aux oiseaux migrateurs.

Le 20 octobre, à 14 h, au Marché des arts Desjardins, place aux « entretiens d’octobre » avec l’auteur Jean-François Caron et la chroniqueuse de La Presse Rima Elkouri. Le tout sera suivi d’une prestation musicale de Bïa.

Parmi les autres activités, on note un atelier d’écriture et une conférence de Louise Portal, le 12 octobre, à 14 h, chez Audrey Traiteur; un micro libre où n’importe qui peut venir faire une lecture publique sur un sujet de son choix, le 25 octobre, à 19 h 30, au Biophare, un spectacle musical autour de l’œuvre de Jean Désy, le 26 octobre; et un lecturothon, le 31 octobre, de 9 h à 15 h, où les gens sont invités à lire à relais pendant une dizaine de minutes l’histoire de « L’énigme du retour ».

Azimut diffusion présentera aussi trois spectacles à la salle Georges-Colding, auxquels l’événement s’associe. Soit L’origine de mes espèces de Michel Rivard, le 5 octobre, Esther, le 6, et Warda, le 16.

Un concours littéraire est aussi organisé. Les intéressés ont jusqu’au 31 octobre pour faire parvenir un texte de 450 à 550 mots sur le thème de la migration sous la forme d’une lettre s’adressant à quelqu’un. Les textes peuvent être acheminés au Biophare (6, rue Saint-Pierre, Sorel-Tracy, Québec, J3P 3S2) ou par courriel à octobrelemoisdesmots@gmail.com.

image