22 mars 2016
La librairie La Cargaison ouvre son entrepôt au public
Par: Louise Grégoire-Racicot
Le bouquiniste Jean-Philippe Thivierge a reçu une soixantaine de personnes lors de l’ouverture de son entrepôt de la Librairie Cargaison, le 21 mars dernier. | TC Média - Pascal Cournoyer

Le bouquiniste Jean-Philippe Thivierge a reçu une soixantaine de personnes lors de l’ouverture de son entrepôt de la Librairie Cargaison, le 21 mars dernier. | TC Média - Pascal Cournoyer

Le bouquiniste Jean-Philippe Thivierge a reçu une soixantaine de personnes lors de l’ouverture de son entrepôt de la Librairie Cargaison, le 21 mars dernier. | TC Média - Pascal Cournoyer

Le bouquiniste Jean-Philippe Thivierge a reçu une soixantaine de personnes lors de l’ouverture de son entrepôt de la Librairie Cargaison, le 21 mars dernier. | TC Média - Pascal Cournoyer

Le bouquiniste Jean-Philippe Thivierge a reçu une soixantaine de personnes lors de l’ouverture de son entrepôt de la Librairie Cargaison, le 21 mars dernier. | TC Média - Pascal Cournoyer

Le bouquiniste Jean-Philippe Thivierge a reçu une soixantaine de personnes lors de l’ouverture de son entrepôt de la Librairie Cargaison, le 21 mars dernier. | TC Média - Pascal Cournoyer

Le bouquiniste Jean-Philippe Thivierge a reçu une soixantaine de personnes lors de l’ouverture de son entrepôt de la Librairie Cargaison, le 21 mars dernier. | TC Média - Pascal Cournoyer

Le bouquiniste Jean-Philippe Thivierge a reçu une soixantaine de personnes lors de l’ouverture de son entrepôt de la Librairie Cargaison, le 21 mars dernier. | TC Média - Pascal Cournoyer

Le bouquiniste Jean-Philippe Thivierge a reçu une soixantaine de personnes lors de l’ouverture de son entrepôt de la Librairie Cargaison, le 21 mars dernier. | TC Média - Pascal Cournoyer

Le bouquiniste Jean-Philippe Thivierge a reçu une soixantaine de personnes lors de l’ouverture de son entrepôt de la Librairie Cargaison, le 21 mars dernier. | TC Média - Pascal Cournoyer

Les bibliophiles peuvent, depuis le 21 mars, désormais bouquiner à l’entrepôt de la Librairie Cargaison. L’entreprise de Jean-Philippe Thivierge, active jusqu’à maintenant que sur Internet, recevra aussi ses clients au sous-sol du bureau de poste, rue George.

Publicité
Activer le son

Ils pourront ainsi feuilleter un livre d’occasion parmi les 10 000 qui sont sur les tablettes, explique M. Thivierge.

Voilà une étape qu’il n’avait pas planifié franchir il y a six mois, dit-il. « La bouquinerie est en quelque sorte le prolongement du site en ligne. À la différence que les lecteurs peuvent venir y flâner et découvrir des livres sur d’innombrables sujets. »

Ils peuvent aussi y trouver des revues magazines et des curiosités. Il ne se spécialise cependant pas en livres anciens, spécifie-t-il, même si sa collection en compte quelques-uns. Et il dispose d’une bonne collection de livres pour enfants, comme il compte bientôt ajouter la vente de CD et obtenir un permis de vente de DVD.

Il est difficile de trouver un livre qui a été lancé il y a une dizaine d’années. 97% des livres sont ainsi disparus.

« Dans une librairie comme la mienne, c’est possible. Et quand je ne l’ai pas, je m’engage à le trouver. C’est d’ailleurs ce que je préfère dans mon travail », rajoute-t-il fièrement.

Bouquiniste depuis un moment

Car il a l’expérience du métier, lui qui a été cependant six ans acheteur pour une bouquinerie montréalaise. Il y a apprivoisé l’art d’acheter, de classer les livres et de leur assurer une saine conservation.

Depuis, c’est à son compte qu’il a décidé d’agir. Les livres qu’il revend, il en prend livraison auprès de collectionneurs, de succession et de fervents lecteurs qui se départissent de leurs collections.

Il peut ensuite en disposer à un prix moyen de 10$, selon l’état du livre.

« Je connais très bien ma collection et j’ai un autre local annexé à l’entrepôt où j’ai à peu près 5000 volumes qu’il me reste à recenser et à mettre en circulation. »

Déjà il expédie des livres hors-Québec aussi. Et il prend désormais sa place dans le monde des librairies, en complémentarité, tant sur internet qu’à l’entrepôt, une tendance commerciale qui monte, précise-t-il.

L’entrepôt sera ouvert tous les jours entre midi et 17h. Et il est confiant que les gens apprécieront aussi passer à l’entrepôt pour s’y approvisionner.

image