26 mars 2019
La gestion des matières résiduelles de plus en plus payante
Par: Sarah-Eve Charland

Les tonnes de matières organiques recueillies en 2018 sur le territoire de la MRC de Pierre-De Saurel ont augmenté de 1 % comparativement à l'année précédente. Photothèque | Les 2 Rives ©

La MRC de Pierre-De Saurel a reçu 120 000$ de plus en redevances, pour un total de 520 613$, grâce à la gestion des matières résiduelles en 2018.

« Le bilan est très positif et c’est en grande partie grâce à la participation des citoyens aux différentes collectes offertes sur le territoire de la MRC. Je les remercie de leurs efforts », affirme le préfet Gilles Salvas.

Selon la direction générale, les modalités pour accorder les redevances ont changé. Auparavant, 20 % des redevances correspondaient à la performance des MRC. Désormais, il s’agit plutôt de 40 %. En 2017, la MRC avait reçu 402 880$ en redevances. Les sommes remises permettent de minimiser les coûts unitaires facturés aux citoyens pour les services de collecte.

Le bilan de la gestion des matières résiduelles 2018 a été déposé lors de la séance du conseil de la MRC du 13 mars dernier. Le document souligne une diminution de 4 % de la génération totale des matières résiduelles.

Les ordures ménagères quant à elles ont diminué de 8 %. Les matières recyclables et organiques ont augmenté respectivement de 4 % et de 1,5 %. Le taux d’enfouissement est de 50 %. En 2018, plus de 19 000 personnes ont déposé 3 424 tonnes de matières.

La MRC reçoit également des sommes du Régime de compensation pour la collecte sélective des matières recyclables. Près de 35 %, soit 5 M$, du budget total de la MRC touche la gestion des matières résiduelles, rappelle le préfet.

« C’est sûr qu’il est possible de réduire encore plus les quantités éliminées par enfouissement, c’est pour cette raison que nous maintenons en vigueur la campagne Mission : Réduction. D’autres stratégies sont aussi à l’étude pour augmenter la participation des occupants de multilogements », ajoute M. Salvas.

Au cours de la prochaine année, la MRC accentuera ses efforts de sensibilisation auprès des propriétaires et locataires d’immeubles multilogements. La quantité récoltée dans les bacs bruns auprès de ces immeubles représente 12% du potentiel récupérable des multilogements. Une stratégie a été développée selon la direction générale. Elle sera présentée aux maires des différentes municipalités au cours des prochaines semaines.

image