16 août 2016
La Fête au centre-ville s’est soldée par un déficit de 13 000$
Par: Louise Grégoire-Racicot

Il aura fallu attendre la question d’un citoyen, à la fin de l’assemblée régulière du conseil municipal de Sorel-Tracy, le 15 août, pour apprendre que la Fête au centre-ville, organisée du 5 au 10 juillet 2016 par la municipalité, a enregistré un déficit de 13 000$ sur un budget de 82 700$.

À lire aussi à ce sujet:

Patrick Péloquin incite la Ville à appuyer le Festival de la gibelotte

Réactions nuancées aux états financiers de la Fête au centre-ville

C’est le directeur du Service des Loisirs, Benoit Simard, qui a révélé que les dépenses pour organiser cette fête et ainsi suppléer à l’absence du Festival de la gibelotte cette année ont atteint 95 187$.

Un résultat déficitaire en partie attribuable à la mauvaise température, a expliqué le maire Serge Péloquin.

Ce montant exclut toutefois les 1500 heures de temps consacré par les employés municipaux à la mise en place et au déroulement de l’événement. Une fois comptabilisés, ces coûts représentent, estime M. Simard, quelque 49 000$.

Aucun employé n’a été payé en temps supplémentaire pour cette fête tout de même organisée en peu de temps, a-t-il dit. L’ordre des priorités dans le travail a plutôt été changé, a-t-il expliqué.

L’objectif de la fête a été atteint, a souligné M. Simard : celui de donner l’occasion aux Sorelois d’une fête régionale, de stimuler ainsi leur fierté et leur appartenance au milieu. Certes, elle a cependant donné moins de visibilité que le Festival de la gibelotte le fait, reconnait-il.

Le conseil satisfait

Le maire Serge Péloquin a réitéré, comme plusieurs membres du conseil, sa satisfaction devant la participation importante des employés à la fête, a-t-il dit. Les coûts liés aux salaires de ces employés ont toutefois été moindres que ceux consacrés par ce groupe au Festival de la gibelotte (environ 60 000$), a-t-il plaidé.

Il faut aussi inscrire à l’avantage de cette fête le fait que ses infrastructures aient permis au Festival de la gibelotte de tenir sa course annuelle et de recueillir quelque 18 000$ sans avoir à débourser les frais d’animation, de sécurité et de premiers soins. Quant à la Ville, a précisé le maire, elle a aussi travaillé à la structure d’accueil et à l’organisation des spectacles.

Il considère cette fête comme fort réussie. « Elle a satisfait marchands, restaurateurs et citoyens. Et elle était gratuite pour tous, ce dont je suis heureux », a-t-il complété.

On peut conclure que la fête a coûté quelque 13 000$ par jour, soit dix fois moins que le Festival de la gibelotte. « Le Festival aurait-il rendu les gens dix fois plus heureux? Je n’en suis pas certain » a-t-il conclu, en entrevue avant de rappeler que pour lui, les résultats de la Fête ont été très positifs.

Quelques chiffres

Les commandites ont rapporté quelques 24 131$, la location d’espaces 9 000$ et la vente d’alcool et de breuvages 22 458$.

Les principales dépenses ont été engendrées par les spectacles: 9000$ d’infrastructures, 19 500$ pour les cachets et 16 000$ pour l’animation dans le parc.

image