13 octobre 2021
La deuxième phase des Habitations Saint-Maxime pourrait bientôt voir le jour
Par: Alexandre Brouillard

La première phase des Habitations Saint-Maxime avait été inaugurée en 2009 sur les rues Albert et Adélaïde à Sorel-Tracy. Photo Pascal Cournoyer | Les 2 Rives ©

Lors du dernier conseil municipal de Sorel-Tracy le 4 octobre, les élus se sont engagés à favoriser l’implantation de la deuxième phase des Habitations Saint-Maxime comptant de 20 à 30 logements sociaux sur le territoire de la Ville en leur fournissant un terrain ou en les aidant financièrement.

Publicité
Activer le son

Cette décision est le résultat d’une demande formulée par Claude Daigle, directrice générale du Groupe de ressources techniques en habitation de la région de Sorel (GRTHS), et de Karine Lachapelle, secrétaire-trésorière des Habitations Saint-Maxime, demandant un appui de la Ville pour la réalisation d’un projet d’habitations intergénérationnelles.

Pour répondre à la demande grandissante de logements sociaux sur le territoire de la Ville, le conseil municipal a donc décidé d’appuyer le GRTHS et les Habitations Saint-Maxime dans leurs démarches pour la réalisation d’un projet de 20 à 30 logements sociaux sur le territoire de la Ville. Le tout se fera soit en leur cédant un terrain municipal disponible ou en faisant l’acquisition d’un terrain appartenant à un tiers.

Alors qu’elle se dit très enjouée par la décision des élus municipaux, Mme Daigle précise que la seconde phase des Habitations Saint-Maxime sera différente de la première située sur les rues Albert et Adélaïde. Cette phase initiale, construite en 2009 sur le terrain abandonné de l’ancienne église Saint-Maxime, est dédiée aux familles nombreuses.

« La première phase comprend seulement des logements de taille 6½, tandis que le besoin actuel pour un OBNL d’habitation est pour des 3½, 4½ et 5 ½ », explique Mme Daigle.

Elle souhaite donc y retrouver une mixité de classes sociales. « On veut qu’il y ait des familles, des aînés et de nouveaux arrivants grâce au partenariat avec l’Orienthèque en lien avec le programme Accès-région. Ce sera donc un projet multigénérationnel et multiculturel », spécifie-t-elle.

Rappelons que la première phase des Habitations Saint-Maxime avait été le fruit de la collaboration de partenaires publics et communautaires. La construction des bâtiments avait nécessité des investissements totalisant plus de 3,7 M$. Près de 1,7 M$ avaient été accordés par la Société d’habitation du Québec (SHQ) par l’entremise du programme AccèsLogis et plus de 1,1 M$ par la Ville de Sorel-Tracy.

La seconde phase de ce projet se réalisera aussi conjointement avec le programme AccèsLogis, qui favorise le regroupement des ressources publiques, communautaires et privées, afin de réaliser des logements communautaires et abordables pour des ménages à revenu faible ou modeste et pour des personnes ayant des besoins particuliers en habitation.

Les prochaines étapes

Avec la résolution du conseil municipal adoptée à l’unanimité, le GRTHS peut maintenant déposer une demande à la SHQ pour être capable d’avoir une réservation d’unités. Ensuite, une fois le terrain trouvé, le GRTHS pourra aller de l’avant avec les plans de construction, les coûts et l’échéancier.

« Concernant le terrain, on avait demandé d’avoir celui adjacent à la première phase, où il y avait l’Église Saint-Maxime, mais la Ville envisage y installer un parc. Toutefois, peu importe où se trouve le terrain, on est ouvert parce qu’on a besoin de logements », soutient Claude Daigle.

Finalement, elle affirme que le besoin pour un OBNL d’habitation dans la région est bien présent, alors que le GRTHS a déjà des listes de gens qui cherchent des logements. « Des personnes appellent tous les jours parce qu’ils se cherchent un endroit où vivre », conclut-elle.

image