15 juillet 2016
La culture autochtone sous toutes ses coutures
Par: Julie Lambert
:L’artiste abénakise Joyce Panadis présente son exposition temporaire intitulée Essence d’un peuple jusqu’au 9 octobre prochain. | Photo: Gracieuseté - Société historique d'Odanak

:L’artiste abénakise Joyce Panadis présente son exposition temporaire intitulée Essence d’un peuple jusqu’au 9 octobre prochain. | Photo: Gracieuseté - Société historique d'Odanak

Deux nouvelles expositions, dont une pour la première fois présentée à l’extérieure, seront offertes au Musée des Abénakis d’Odanak cet été. De la photographie au dessin, les œuvres mettront en valeur la culture autochtone dans le but de la faire découvrir de différentes façons à la population.

L’artiste abénakise Joyce Panadis présente son exposition temporaire intitulée Essence d’un peuple jusqu’au 9 octobre prochain. Se consacrant professionnellement au dessin au graphite depuis 2013, l’artiste utilise son travail pour faire découvrir l’identité des Premières Nations.

Selon le directeur général du musée, Mathieu O’Bomsawin, c’est la quatrième fois depuis l’ouverture de l’établissement qu’un artiste de la communauté y expose ses œuvres.

« Elle reproduit des images en dessin. Son travail correspond à s’y méprendre à la photo originale. On a voulu, avec Mme Panadis, faire connaître le talent qui existe dans la communauté. Lors de l’exposition, elle parle de sa démarche artistique et explique aux visiteurs ce qui fait en sorte qu’elle a continué dans la même voie que sa famille qui compte plusieurs artistes », mentionne M. O’Bomsawin.

L’exposition compte 12 dessins réalisés par la dessinatrice entre 2012 et 2016. Ils représentent sa réflexion sur son identité comme les sources de fierté des Abénakis, l’âme du territoire et la force de caractère de ce peuple.

Au-delà des murs

Le musée a aussi décidé d’innover cette année, souligne le directeur général, en offrant une première exposition temporaire à l’extérieur de ses murs. Regalia – Fierté autochtone a été présentée un peu partout au Québec et maintenant à Odanak.

Les visiteurs pourront admirer, jusqu’au 11 septembre prochain, les photographies, de 70 pouces de large par 48 pouces de haut, éparpillées sur le site du Musée des Abénakis.

Elles mettent à l’honneur des photos des artistes Roland Lorente et Aline Saffore. Ces derniers ont parcouru 10 000 km en cinq ans en plus d’assister à une vingtaine de Pow-Wow, des rassemblements mettant à l’honneur la culture autochtone, dans des communautés dispersées à travers le Canada.

Le directeur général du musée croit que cette exposition est une belle façon de s’imprégner d’une des plus importantes traditions des peuples à travers les années.

« Les gens pourront découvrir cette fête traditionnelle grâce aux vêtements d’apparat qui sont très hauts en couleur et très fournis en perles. Plusieurs membres des communautés ont mis leur touche personnelle et les artistes complètent leur exposition avec des témoignages de ces danseurs provenant de différentes nations », décrit M. O’Bomsawin.

Les 20 photographies sont très impressionnantes, ajoute-t-il. Depuis le début de sa présentation, les commentaires sont très positifs.

« Notre désir est de faire découvrir l’art autochtone à travers différents médiums. On pense déjà reconduire le projet comme tel à l’extérieur. Plusieurs personnes arrêtent pour les regarder et cela attire même des gens de la communauté à visiter le reste des expositions », conclut-il.

image