11 mars 2021
La COVID-19 en 6 actions régionales
Par: Jean-Philippe Morin

La campagne J’ai trouvé à Sorel-Tracy – Ensemble soyons local a été marquante en 2020 pour stimuler l’achat local. Photo gracieuseté

La livraison de produits par taxi, instaurée en avril 2020, puis ramenée en janvier 2021 lorsque les commerces étaient fermés, a fait l’envie d’autres villes du Québec. Photothèque | Les 2 Rives ©

La campagne « La région se relève », lancée par la CCIST en juin, a permis à des organismes communautaires de bénéficier de fonds grâce à Desjardins. Photo gracieuseté

À l’achat d’une carte-cadeau de 50 $, l’acheteur se voyait ajouter 10 $ sur sa carte, gracieuseté de la MRC et du CLD, ce qui a permis de réinjecter 300 000 $ dans l’économie locale. Photo gracieuseté

Dans la dernière année, les actions entreprises pour aider autant les commerçants que la population sont nombreuses. Plusieurs d’entre elles sont communes et différents acteurs municipaux y ont contribué. Voici donc quelques-unes des initiatives auxquelles ont collaboré la Chambre de commerce et d’industrie de Sorel-Tracy (CCIST), la Ville de Sorel-Tracy, la MRC de Pierre-De Saurel, le CLD de Pierre-De Saurel et différents partenaires financiers.

Publicité
Activer le son

Création du Fonds d’urgence régional

La création du Fonds d’urgence régional, vers la fin mars, a permis à quelques entreprises de souffler. Un montant de 200 000 $ a été mis à la disposition des entrepreneurs à la suite des nombreuses fermetures de commerces, et ce, quelques semaines avant que les fonds gouvernementaux soient mis en place. Près des trois quarts de ce fonds avaient été octroyés au 31 décembre dernier par le CLD, le gestionnaire mandaté à cet effet par la MRC. Le tout, dans le but de fournir des liquidités rapidement aux commerçants qui en avaient grandement besoin.

Plusieurs municipalités, dont la Ville de Sorel-Tracy, ont aussi repoussé le paiement des taxes afin de laisser souffler leurs citoyens dans cette période difficile. De son côté, la MRC a reporté la vente d’immeubles pour défaut de paiement taxes et annulé les frais administratifs liés à l’ouverture d’un dossier.

Une cellule de crise sociale et communautaire

En plus de verser des contributions financières à plusieurs organismes pour aider à leur fonctionnement de base, la MRC a mis en place, avec plusieurs organismes régionaux, une cellule de crise afin d’informer les gens de la région sur les différents services à leur disposition.

« On travaillait déjà à élaborer une politique de développement social, mais on a mis ça un peu de côté pour travailler sur l’urgence de la situation. Le but de cette cellule était d’être une courroie de transmission entre les organismes et la population afin de diriger les gens vers les bonnes ressources. On ne voulait pas que personne tombe entre les mailles du filet », explique le président du comité de la famille et des aînés de la MRC et maire de Saint-Joseph-de-Sorel, Vincent Deguise.

Sur ce comité siègent la CDC, la Table de développement social, Vincent Deguise et Denis Marion pour la MRC, des représentants des députés Émond et Plamondon, Serge Péloquin pour la ville-centre ainsi que des représentants du CISSSME, du Centre de services scolaire de Sorel-Tracy et de la SQ.

Parmi les actions réalisées, on note un bottin de ressources, fréquemment mis à jour, placé à la disposition de la population et une formation qui a été donnée aux employés municipaux sur les ressources disponibles.

Les membres de la cellule de crise continuent de se réunir virtuellement au moins une fois par mois. Au début, les réunions étaient plus fréquentes à raison d’une fois par semaine et même plus afin de tout mettre en place.

La MRC a aussi épaulé les artistes qui ont pu, malgré la pandémie, présenter des demandes d’aide financière pour la réalisation de projets grâce à l’adoption d’un plan de soutien au milieu culturel.

Livraison par taxi

Début avril, la Ville de Sorel-Tracy a mis en place, avec l’aide financière de Rio Tinto Fer et Titane (RTFT), un système de livraison rapide et sans contact d’articles par la Coop de taxi. Pour des commandes de 25 $ et plus, une livraison au coût de 5 $ par taxi était possible lorsque les commerces étaient fermés au public.

« Quand les commerces ont fermé, il fallait stimuler la vente en ligne. Une fois que c’était fait, il fallait trouver un moyen de livrer cette marchandise. J’ai donc contacté le président de la flotte de taxis et ils ont effectué près de 2000 livraisons chez les gens », se réjouit le maire de Sorel-Tracy, Serge Péloquin.

C’est la CCIST qui était en charge du fonctionnement de l’initiative soreloise. « C’était gagnant autant pour la compagnie de taxi qui avait moins d’appels que pour les commerçants et les citoyens. Un win-win-win. Quand les commerces sont restés fermés en janvier 2021, il n’a fallu que deux appels pour relancer le processus puisque la structure y était déjà », se réjouit le directeur de la Chambre de commerce, Sylvain Dupuis.

Campagne La Ruche avec Desjardins

La CCIST a ensuite lancé, en juin, la campagne « La région se relève » afin de soutenir les commerces et organismes. Pendant un mois, les citoyens se procuraient des cartes-cadeaux dans les commerces de la région et Desjardins doublait les montants amassés jusqu’à concurrence de 25 000 $. Or, c’est environ 35 000 $ de cartes-cadeaux qui ont été vendues en moins d’un mois.

Desjardins a utilisé le 25 000 $ pour le séparer entre six organismes de première ligne, soit le CAB du Bas-Richelieu, la Porte du Passant, le Groupe d’entraide Sorel-Tracy, la Fondation Hôtel-Dieu de Sorel, la Fondation des bénéficiaires des CHSLD Pierre-De Saurel et la Maison La Margelle.

« Nous, on agissait comme le trait d’union entre les gens et les commerçants. L’initiative a vraiment aidé les commerçants », affirme Sylvain Dupuis.

Campagne d’achat local

Puis en juillet, la vaste campagne d’achat local J’ai trouvé à Sorel-Tracy – Ensemble soyons local a été lancée, de concert avec la Ville de Sorel-Tracy, RTFT et Desjardins.

Cette campagne de visibilité, qui est toujours en cours huit mois plus tard, se déclinait en plusieurs volets : achat de publicité dans les médias locaux et les abribus, installation d’oriflammes dans les rues, etc.

« Le but était d’encourager nos commerçants plutôt que les géants du web, explique Serge Péloquin. La campagne a eu un impact positif énorme. Ce que je ressens, c’est que les gens sont encore plus sensibles à l’achat local. Si on abandonne nos petits commerçants, c’est là qu’on assiste à l’affaiblissement de notre économie locale. »

Durant l’été, on a aussi assisté à la fermeture des rues pendant trois fins de semaine au centre-ville de Sorel-Tracy. Les restaurateurs ont pu agrandir leur terrasse et occuper plus d’espace public, et ce, gratuitement.

« Le but était de donner de l’oxygène aux commerçants, mais aussi à la population », indique Sylvain Dupuis.

« Il fallait se donner un peu de vie, ajoute Serge Péloquin. Il y a eu deux spectacles par quartier pour un total de 16 dans les parcs de Sorel-Tracy, mais aussi de l’animation au centre-ville et dans le Carré Royal avec la danse en ligne. »

Campagne des cartes-cadeaux

Finalement, en novembre, la MRC et le CLD de Pierre-De Saurel ont avancé des sous pour la campagne des cartes-cadeaux bonifiées. À l’achat d’une carte-cadeau de 50 $, l’acheteur obtenait 10 $ grâce aux deux organisations.

La MRC avait dégagé une somme de 25 000 $ pour le projet de cartes-cadeaux. Le CLD a injecté le même montant, ce qui a permis un effet multiplicateur pour l’économie de la région.

« En tout, c’est environ 300 000 $ qui a été remis directement dans la région. Plusieurs magasins et restaurants en ont profité », se réjouit le préfet de la MRC, Gilles Salvas.

La CCIST avait une fois de plus le rôle de faire le lien entre les commerçants et les citoyens. « La première phase a tellement fonctionné qu’il y en a eu une deuxième, puis une troisième », souligne Sylvain Dupuis.

Puis en 2021, le concours J’ai trouvé en ligne! a permis à plusieurs citoyens de remporter des chèques-cadeaux en photographiant la facture d’une transaction effectuée dans un commerce de la région.

image