4 septembre 2015
La conteuse Diane-Marie Racicot en vedette dans une émission télévisée
Par: Julie Lambert
Diane-Marie Racicot a fait partie de l’émission La fabrique culturelle. | Photo: Gracieuseté

Diane-Marie Racicot a fait partie de l’émission La fabrique culturelle. | Photo: Gracieuseté

La conteuse de la région, Diane-Marie Racicot, a fait l’objet d’une capsule dans l’émission télévisée La Fabrique culturelle, diffusée à Télé-Québec en juillet dernier. Cette réalisation s’ajoute à l’année déjà bien chargée de l’artiste qui poursuivra la tournée de son spectacle La passion de Marie-Louise aux quatre coins du Québec.

La conteuse et comédienne de la région était très fière d’être choisie pour participer à cette émission qui a pour but de faire la promotion d’artistes professionnels et de leurs œuvres partout sur le territoire québécois.

La capsule a été tournée à la fin du mois de mai aux Escoumins, municipalité située sur la Côte-Nord où Mme Racicot présentait son spectacle. La réalisation, le tournage et le montage ont été effectués par Guillaume Thibault. Ce dernier a parcouru plusieurs kilomètres pour venir la rejoindre, souligne-t-elle.

« Cette participation a été mon coup de cœur de l’année. On m’a contactée et le réalisateur m’a sélectionnée. Il a fait quatre heures de route pour moi. C’est insensé, mais je suis contente. C’est une belle vitrine pour n’importe quel artiste », souligne-t-elle.

Dans l’émission, on peut la voir en entrevue accompagnée de quelques extraits de son spectacle La passion de Marie-Louise.

Une année au-delà des espérances

La conteuse s’était donnée pour mission de se faire connaître davantage dans la région au cours des deux dernières années. Son but a été atteint, croit-elle, grâce à sa participation à de nombreux projets locaux comme la promenade littéraire de la Ville de Sorel-Tracy où elle fait une apparition.

L’année 2015 a aussi été très gratifiante pour l’artiste soreloise puisqu’elle a reçu le prix du Grand Héron d’honneur de l’Ordre du survenant offert par le comité Pierre-de-Saurel français en mars 2015.

« Même si j’habitais ici depuis plusieurs années, je n’y étais pas très connue. J’ai commencé à m’impliquer en plus de présenter mon spectacle. Cette distinction du milieu est une belle reconnaissance », souligne Mme Racicot.

La tournée de son spectacle La passion de Marie-Louise, en vedette dans la capsule télévisée, se poursuivra également au cours des prochains mois après plus de 24 représentations.

En tournée depuis plusieurs mois déjà, l’artiste est toujours aussi surprise des commentaires positifs des gens à son endroit, mais surtout de pouvoir parcourir le Québec et l’Ontario sans relâche depuis ses débuts.

« C’est fou. Je ne m’attendais pas à autant. On dirait que cela touche les racines du Québec. Les gens se sentent touchés par cette histoire de religion, mais aussi de tabous. J’aimerais bien le refaire dans la région. Le spectacle est maintenant mature et bien rodé. Les gens embarquent du début à la fin », conclut-elle.

Sa prochaine apparition sera dans le cadre des Journées de la culture où elle fera partie du parcours littéraire de la Maison de la musique avec d’autres artistes.

Pour voir l’émission, les gens peuvent se rendre sur le site Internet de La fabrique culturelle au www.lafabriqueculturelle.tv..

image