16 octobre 2018
La conteuse Diane-Marie Racicot a un carnet bien rempli
Par: Julie Lambert

La conteuse Diane-Marie Racicot participe à plusieurs projets depuis les derniers mois dont un film et un festival. (Photo : Gracieuseté/Julie Gratton)

Les prochaines semaines seront très occupées pour la conteuse de la région, Diane-Marie Racicot. Après une participation au Festival des contes de Sudbury, en Ontario, elle fera une prestation en duo dans la région lors de l’événement Octobre le mois des mots le 25 octobre et se concentrera sur un projet de spectacle qui sortira en 2019.

Publicité
Activer le son

Diane-Marie Racicot a commencé le mois d’octobre en faisant trois prestations lors du Festival des contes de Sudbury qui avait lieu du 10 au 14 octobre. Elle faisait partie des deux seuls québécois invités à l’événement.

« C’est la première fois que je faisais un spectacle devant un public franco-ontarien. J’ai présenté La Passion selon Marie-Louise. Cette histoire s’est passée exactement dans leur patelin et le père de Marie-Louise faisait partie des pères fondateurs. Je ne savais pas à quoi m’attendre puisqu’il devait avoir des membres de la famille dans l’assistance », souligne-t-elle.

Son passage à ce festival a été une très belle expérience, confie la conteuse. « J’ai aussi participé à un atelier en plus des trois représentations en seulement quatre jours. C’était très intéressant d’y participer puisque l’événement est international. C’est aussi une communauté très active culturellement. J’avais hâte de la découvrir », explique-t-elle.

Projets en branle

L’actrice terminait récemment le tournage de plusieurs scènes pour le long métrage Rêver ma vie du réalisateur sorelois Guillaume Venne. Elle campe le rôle d’un médecin dans cette histoire racontant le drame d’un homme trentenaire victime d’un accident cardio-vasculaire (ACV).

Ce dernier vivra toutes les étapes du deuil au cours du film, soit le déni, la colère, le marchandage, la tristesse et finalement l’acceptation. L’histoire a beaucoup touché la comédienne qui n’a pas hésité à embarquer dans le projet.

« Le film a été tourné au complet dans la région. J’incarne la Dre Paradis qui annonce les conséquences dramatiques de cet incident au patient. Les ACV sont plus courants chez les personnes âgées, alors pour un homme de 35 ans, ça bouscule sa vie. C’était très intéressant de travailler avec Guillaume, c’est un gars vraiment compétent. On a eu beaucoup de fun », raconte Diane-Marie Racicot.

La comédienne fait aussi partie des artistes présents lors de l’événement Octobre le mois des mots. Elle participera à une soirée lecture-spectacle intitulée Ducharme. En duo avec l’artiste Philippe Côté, elle fera découvrir l’univers et les mots de Réjean Ducharme. L’événement se tiendra au Biophare le 25 octobre, à 20h.

« Philippe Côté est un metteur en scène et un coach d’acteurs de Montréal qui est venu s’installer dans la région. On se connaissait un peu et on s’est contacté pour travailler des projets en équipe. C’est d’ailleurs très stimulant de travailler en équipe. Le spectacle est spécial parce que nous allons réciter des textes, des chansons et des extraits de pièces de Réjean Ducharme, mais à notre sauce. On raconte à notre manière et les gens vont avoir de belles surprises », décrit Diane-Marie Racicot.

L’artiste planche également sur un projet de création personnelle qui parlera des femmes, ajoute-t-elle, sans vouloir en dévoiler davantage.

« Je suis en pleine écriture. J’ai le projet de présenter le spectacle au printemps 2019. J’ai déposé des demandes de subventions et j’attends des réponses. Même sans cela, je vais le mettre sur pied. C’est un spectacle dans un style différent de ce que je fais habituellement et il comptera sur la collaboration de plusieurs femmes », confie-t-elle.

image