10 avril 2018
Parc immobilier
La construction en perte de vitesse à Sorel-Tracy
Par: Julie Lambert

Les investissements dans le secteur de la construction à Sorel-Tracy sont moins élevés qu’en 2016, mais la Ville et les promoteurs sont optimistes pour l’année 2018. (Photo: Depositphotos.com)

Le secteur de la construction sur le territoire de Sorel-Tracy a été moins lucratif en 2017 que dans les dernières années. Les investissements se sont chiffrés à 40 823 969$, une baisse de 18% comparativement à l’an dernier.

En 2016, les travaux dans ce secteur s’étaient élevés à 49 929 379$. On a enregistré 1473 permis en 2017alors qu’on en dénombrait 1535 en 2016. Le maire de Sorel-Tracy, Serge Péloquin, souligne que cette baisse est attribuable surtout au moins grand nombre de permis octroyés.

« On a eu beaucoup plus de constructions de logements que de maisons unifamiliales. On donne par contre qu’un seul permis pour quatre portes », affirme le maire Péloquin. La Ville de Sorel-Tracy a émis 134 permis pour la construction de logements en 2017, une légère hausse de huit permis comparativement à 2016.

Une baisse généralisée

Tous les secteurs sauf celui communautaire ont connu une baisse en 2017 (voir tableau). Elle serait due aux projets qui se sont concentrés dans les rénovations et les agrandissements, a expliqué la Ville de Sorel-Tracy.

Le maire Péloquin est très optimiste pour la prochaine année en raison de gros chantiers comme l’implantation de Canac,l’usine de fromage de Bell Canada inc et le complexe portuaire.

« Cela fluctue chaque année. On doit voir cela de façon globale et surtout considérer la richesse foncière uniformisée (RFU). C’est le premier indicateur et il est toujours en croissance. Cela nous prouve que la municipalité grandit et se développe », assure Serge Péloquin. La RFU est passé de 100 M$ par année à 121 M$ par année depuis son arrivée à la mairie, ajoute M. Péloquin.

Des promoteurs optimistes

Le promoteur Mario Poirier a connu une année moins profitable en raison de plusieurs situations qui ont modifié les délais de livraison de ses unités dont la qualité du sol et des vols de matériaux. Selon lui, même si la clientèle cible n’était pas au rendez-vous, l’année 2017 a été meilleure au niveau du secteur résidentiel que 2016 et 2015.

« La réglementation nous met souvent des bâtons dans les roues. Les différentes étapes pour l’obtention des permis de construction peuvent prendre parfois plus d’un mois. Les limites imposées concernant l’affichage publicitaire rendent difficile, voire impossible, un affichage partout dans la ville », mentionne-t-il.

Hugues Bardier a grandement bénéficié du support de la Ville de Sorel-Tracy au cours des dernières années. « Mes projets immobiliers personnels se sont tous très bien passés. Les gens de la Ville sont très sympathiques et toujours prêts à nous aider, nous conseiller et nous diriger, toutefois il faut à la base avoir un projet solide, viable et réaliste », mentionne-t-il.

S’il est très difficile pour lui de quantifier et d’estimer le nombre de mises en chantier, il croit que la prochaine année pourrait être lucrative. « Certains hommes d’affaires ont débuté les pourparlers et commencent à discuter ouvertement de leur projet futur en 2018. Je dirais qu’il y a plusieurs secteurs ou zones où il est possible de se construire une maison neuve, bien qu’il y a aussi plusieurs très bonnes opportunités au niveau du marché de la maison d’occasion », avance-t-il.

Malgré les difficultés, le promoteur Mario Poirier est certain qu’investir à Sorel-Tracy est un gage de bonnes affaires. « Si on a choisi cette ville, c’est parce qu’on la considère sous-estimée. Il n’y a aucune raison que les villes voisines prospèrent plus vite que Sorel-Tracy. Quelle ville peut se vanter d’être située à la pointe de deux cours d’eau, d’avoir un hôpital et autant de commerces, d’industries, d’établissements scolaires et de services de divertissement pour tous? », croit Mario Poirier.

Investissements dans la construction à Sorel-Tracy

Secteur

2017

2016

Résidentiel

20 722 907$

25 828 725$

Commercial

2 554 700$

7 521 239$

Industriel

400 000$

1 611 700$

Bâtiment mixte

54 200$

155 000$

Agricole

57 000$

417 000$

Communautaire

9 613 680$

6 360 759$

image