8 avril 2016
La Commission scolaire veut accommoder ses élèves fumeurs
Par: Sarah-Eve Charland
La Commission scolaire de Sorel-Tracy cherche une solution pour les jeunes fumeurs à l’école secondaire Fernand-Lefebvre, qui sont présentement entassés dans une petite parcelle du terrain de l’école. | TC Média - Julie Lambert

La Commission scolaire de Sorel-Tracy cherche une solution pour les jeunes fumeurs à l’école secondaire Fernand-Lefebvre, qui sont présentement entassés dans une petite parcelle du terrain de l’école. | TC Média - Julie Lambert

La Commission scolaire (CS) de Sorel-Tracy se retrouve en plein dilemme. Doit-elle tolérer des jeunes fumeurs sur son terrain de l’école secondaire Fernand-Lefebvre, malgré l’interdiction de la loi, ou les envoyer fumer dans la rue? Elle a donc entrepris de contourner la loi en vendant une parcelle de terrain à la Ville afin d’accommoder les élèves fumeurs, ce que dénonce vivement la Coalition québécoise pour le contrôle du tabac.

Selon la Loi concernant la lutte contre le tabagisme, adoptée en 1998 puis modifiée en 2005 et 2015, il est interdit de fumer sur le terrain des écoles. Toutefois, le terrain de l’école secondaire Fernand-Lefebvre n’est entouré ni de trottoirs, ni de terrains publics.

« En tant qu’organisme public, on est 100% d’accord avec la loi. On est pris entre deux feux : appliquer la loi ou assurer la sécurité des élèves. On est en charge de leur sécurité pendant les heures d’école », a expliqué la responsable aux communications de la CS, Christine Marchand lors du dernier conseil des commissaires.

À l’école secondaire Bernard-Gariépy et au Centre de formation professionnelle, les élèves se rendent sur les trottoirs ou sur les terrains publics avoisinants pour fumer. La problématique ne se présente donc pas.

Pour le moment, les fumeurs sont tolérés sur le terrain à Fernand-Lefebvre malgré l’interdiction de la loi. « Une chose est certaine : on ne les enverra pas dans la rue. On travaille donc pour trouver une solution », a ajouté le directeur général, Michel Lefebvre.

L’idée d’envoyer les jeunes au parc en face de l’école, de l’autre côté de la rue, pour fumer n’est pas une option envisagée, assure Mme Marchand. « Ce sont des rues passantes. Les parents des élèves sont en droit de s’attendre à ce qu’on assure la sécurité. »

La CS a donc envoyé une demande à la Ville de Sorel-Tracy. Elle espère vendre une parcelle de terrain à la Ville pour un montant symbolique, a expliqué le directeur général, lors du dernier conseil des commissaires. L’objectif est de créer une zone de fumeurs sur ce terrain. Le projet est encore embryonnaire, précise Mme Marchand.

« Nous avons reçu une lettre à ce sujet. Cependant, le conseil n’a pas encore été saisi du dossier, il est alors trop tôt pour commenter », a mentionné le porte-parole de la Ville de Sorel-Tracy, Louis Latraverse.

Des jeunes informés

Des jeunes fumeurs, rencontrés par le Journal, se sont montrés bien au courant du dossier. Ils ont pour consigne d’aller fumer sur une parcelle de terrain près de la rue du Collège, même si la réglementation n’est pas encore en vigueur et que cet espace appartient toujours à la Commission scolaire.

En plus de connaître la réglementation, les jeunes fumeurs connaissent bien le montant de la sanction.

« On doit aller fumer sur une parcelle de terrain entre la piste cyclable et la rue. Si on ne le fait, on peut avoir une amende de 139$. L’école nous en parle souvent à l’intercom », affirme l’un de jeunes.

« Ça ne me dérange pas de me déplacer plus loin que le préau. On ne veut pas d’amende. La seule chose, c’est que ce n’est pas assez grand. On est trop de monde pour le terrain », ajoute un autre jeune.

Durant une récréation, notre journaliste a compté une quarantaine de jeunes qui sont sortis fumer à l’extérieur.

Amendes données à des fumeurs

2013

CFP Bernard-Gariépy

Fernand-Lefebvre

0

39

2014

CFP Bernard-Gariépy

Fernand-Lefebvre

0

28

2015

CFP Bernard-Gariépy

Fernand-Lefebvre

0

18

« Un précédent inacceptable »

Les démarches de la Commission scolaire (CS) de Sorel-Tracy pour vendre une parcelle de terrain à la Ville de Sorel-Tracy afin de créer une zone légale pour fumeurs pourrait créer un précédent. Aucune exception n’est acceptable, croit la porte-parole et codirectrice de la Coalition québécoise pour le contrôle du tabac, Flory Doucas.

« Tout le monde doit aller dans le même sens. Le progrès sur la baisse du tabagisme s’est fait petit à petit parce que tout le monde fait sa part. Si tout le monde fait ça, on n’est pas plus avancé pour dénormaliser le tabagisme », affirme-t-elle.

« C’est important que la loi ne soit pas affaiblie par des exceptions. Il ne doit y avoir aucun amendement pour qu’une zone de fumeurs soit acceptée sur un terrain d’école. »

Toutefois, le problème de l’école secondaire Fernand-Lefebvre est particulier, reconnaît-elle. « Je salue toujours les écoles qui cherchent des solutions. C’est bien que tous les intervenants s’assoient autour d’une table pour discuter de la question. De façon générale, ce n’est pas l’idéal. Ce n’est pas la route à emprunter », croit-elle.

Appelée à commenter sur le fait que d’autres écoles pourraient emboîter le pas si la loi est contournée, la responsable des communications de la CS, Christine Marchand, a refusé de répondre aux questions du Journal.

« Plusieurs étapes n’ont pas été franchies, telles que l’autorisation du ministère de l’Éducation et de la Société québécoise des infrastructures. Le conseil de Ville n’a pas encore été mis au courant. On n’a aucune garantie que le projet va se concrétiser. »

Le ministère de la Santé n’a pas retourné notre appel avant la tombée.

image