11 juin 2019
Interprétant le rôle Mylia dans le film Une Colonie
La comédienne Émilie Bierre se lie d’amitié avec la cinéaste Geneviève Dulude-De Celles
Par: Katy Desrosiers
Émilie Bierre a remporté le prix pour la meilleure interprétation féminine – premier rôle aux Prix Écrans Canadiens, devant son amie, la cinéaste Geneviève Dulude-De Celles. 
Photo site Internet des Prix Écrans Canadiens

Émilie Bierre a remporté le prix pour la meilleure interprétation féminine – premier rôle aux Prix Écrans Canadiens, devant son amie, la cinéaste Geneviève Dulude-De Celles. Photo site Internet des Prix Écrans Canadiens

La comédienne Émilie Bierre a plusieurs projets à venir au cours des prochains mois, tant devant que derrière la caméra. 
Photo Andréanne Gauthier

La comédienne Émilie Bierre a plusieurs projets à venir au cours des prochains mois, tant devant que derrière la caméra. Photo Andréanne Gauthier

Une partie du tournage du film Une Colonie a eu lieu dans la région, entre autres, à Odanak. 
Photo Léna Mills-Reuillard

Une partie du tournage du film Une Colonie a eu lieu dans la région, entre autres, à Odanak. Photo Léna Mills-Reuillard

La comédienne Émilie Bierre a interprété le rôle de Mylia dans le long métrage Une Colonie de la Soreloise Geneviève Dulude-De Celles. Lors du tournage, la jeune femme a développé une belle relation d’amitié avec la cinéaste soreloise.

Émilie Bierre décrit Geneviève Dulude-De Celles comme quelqu’un de très important pour elle. « Sur le plateau, on avait beaucoup de plaisir. Je me suis bien entendu avec les acteurs tout de suite, mais Geneviève et moi, on a développé une relation spéciale. J’ai confiance qu’on va rester vraiment proche malgré nos 19 ans d’écart », souligne-t-elle.

Les répétitions pour le film ont débuté deux mois avant le tournage. « Ce moment a permis d’établir la chimie entre les acteurs et Geneviève, pour que tous se sentent à l’aise d’ajouter des choses au scénario. Plusieurs en étaient à leur premier rôle, donc c’était important pour elle d’établir cette relation avec eux », ajoute Émilie Bierre.

Elle a aussi beaucoup aimé son expérience de tournage ici. « Je voyais Geneviève, comment elle le vivait. Elle me racontait des trucs de quand elle était plus jeune. Je voyais les lieux et je me l’imaginais là », avoue-t-elle.

La piqûre de l’écriture

Émilie Bierre souhaite poursuivre sa carrière d’actrice, mais désire également développer d’autres projets. « J’ai une idée de court métrage que j’aimerais réaliser cet été ou le prochain, dévoile-t-elle. C’est vraiment Geneviève qui m’a donné la piqûre de l’écriture. Quand je lui ai dit que je m’intéressais à l’autre côté de la caméra, elle m’a suggéré d’écrire. Je lui envoyais ce que j’écrivais et elle me donnait des conseils. »

Elle se compte chanceuse d’être entourée de la cinéaste, mais également de ses deux comparses chez Colonelle Films, Sarah Mannering et Fanny Drew.

Lors du Gala Québec Cinéma, Émilie Bierre a remporté le trophée dans la catégorie révélation de l’année, où elle était en nomination avec ses collègues Jacob Whiteduck-Lavoie et Irlande Côté. « Quand ils ont annoncé mon nom, je suis monté sur scène et je les voyais à la table tout près. J’ai eu plein de belles reconnaissances avant et j’ai l’impression que c’était à nous trois de l’avoir », affirme l’actrice.

Le Film Une Colonie été récompensé a deux autres reprises au Gala du soir et au Gala des artisans, soit pour la meilleure interprétation masculine pour un rôle de soutien avec Robin Aubert et la meilleure distribution des rôles avec Ariane Castellanos.

Une année au-delà des attentes

La jeune femme, qui a aussi remporté le prix pour la meilleure interprétation féminine – premier rôle aux Prix Écrans Canadiens, a reçu plusieurs appels d’agents de l’extérieur du pays.« Il n’y a rien de confirmé pour l’instant, mais je suis intéressée à tourner dans le marché anglophone aux États-Unis et éventuellement en France », précise-t-elle.

Au cours des prochains jours, la comédienne terminera un projet assez particulier. « Premièrement, je vais finir l’école. Il me reste une semaine d’examens, dit-elle en riant. Ensuite, je tourne une série cet été et je viens d’avoir la confirmation pour un autre beau rôle dans une autre série. C’est très excitant. »

Malgré que son horaire soit très chargé, la comédienne ne regrette pas son choix de carrière. « C’est vraiment ma passion. Je m’obstinais avec mes parents à 4 ans et demi parce que je voulais faire ça, lance-t-elle. Ça fait dix ans cette année que je suis dans le milieu et je veux vraiment faire ça de ma vie. »

image