1 juin 2017
La Collection Denis St-Martin: l’acte de concession de Pierre de Saurel
Par: Deux Rives
Au bas du texte de l’acte de concession, le seigneur signe Saurel. | Photo: Germain Martin

Au bas du texte de l’acte de concession, le seigneur signe Saurel. | Photo: Germain Martin

Dans le cadre des fêtes du 375e anniversaire de Sorel-Tracy, le collectionneur Denis St-Martin présente, chaque dernier mardi du mois et tout au long de l’année 2017, une série de douze petites chroniques historiques reliées à l’histoire de Saurel et tirées de livres, de manuscrits, de cartes d’époque, tous des originaux de sa Collection. Voici la cinquième à propos de l’acte de concession de Pierre de Saurel, daté du 9 mars 1673.

Au cours de la décennie 1670, plusieurs seigneuries sont concédées à d’anciens militaires du régiment Carignan-Salières. En 1672, Pierre de Saurel reçoit la concession de la seigneurie de Sorel. Ce corps d’anciens militaires permet en 1672 à Hugues Randin, enseigne de la compagnie de Saurel, d’obtenir une seigneurie située au nord de Saurel. Il la vend toutefois à Alexandre Berthier dès l’année suivante. Toujours en 1672, Pierre de Saint-Ours et Antoine Pécaudy de Contrecœur, reçoivent tous deux une seigneurie limitrophe à celle de Saurel.

Le nouveau seigneur Pierre de Saurel, signe son premier acte de concession le 9 mars 1673. L’acte de concession envers Pierre Salvay (Salvaye), rédigé par le notaire royal Anthoine Adhémar concerne une terre de deux arpents de front sur quarante arpents de profondeur. Selon Azarie Couillard-Després, le nouveau censitaire, un écuyer Sieur de Tremont, serait d’origine italienne et a, bien sûr, servi au sein du régiment Carignan-Salières. La même année Salvay épouse Catherine Le Roy, née à Paris en 1654, et le mariage est célébré devant le couple seigneurial de Saurel.

Sources :

– Mathieu Pontbriand, Sorel & Tracy, un fleuve, une rivière, une histoire – pages 36, 37.

Azarie Couillard-Després, Histoire de Sorel.

image